Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 22:47
Homélie du Vendredi Saint 2016

« Moi je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix ». Ce soir, Seigneur nous écoutons ta voix et nous sommes bouleversés par ta passion pour les hommes qui défigurent si souvent ta vérité. Le témoin authentique de ton amour ne peut faire l’économie de la croix. C’est elle qui nous dévoile ton vrai visage et ce n’est pas un hasard si le disciple que tu aimes se trouve près de ta croix comme il se penchait sur ton cœur hier au cours de ton dernier repas. Etre ton disciple, c’est être au plus près de toi, de ta croix, du tombeau ouvert au matin de Pacques. Etre ton disciple c’est être percuter par ta réponse à la violence folle, aveugle qui abat l’innocent parcequ’il dérange, parce qu’il ne penses pas comme nous….. Face aux violences dont nous avons été témoin ces derniers jours, tu nous invite à montrer au monde ton Vrai Visage, celui que nous contemplons ce soir : le visage du crucifié.

Saint Jean je te remercie car tu ne mets pas l’accent dans ton évangile sur la violence mais sur les Paroles du Christ. « J’ai soif ». Cette parole est immense. Le Christ va au bout du don. En lui tout devient sec car il a laisser s’échapper tout l’amour qu’il possède jusqu’à la dernière goûte. En échange de cet amour, les gardes lui proposent le vinaigre de notre haine, de notre violence, de notre péché. Il le refuse. Il refuse que la haine puisse pénétrer en lui et souiller son cœur qui est une réserve inépuisable.

Sur la croix, Jésus tu accompli dans ton impuissance totale deux gestes qui sauvent le monde. Tu étant les bras et tu ouvres ton cœur libérant des flots de miséricorde. Le premier qui se jette dans tes bras est un criminel, un homme condamné par les hommes et exclus de la communauté humaine. En ce jubilé de la Miséricorde, tu nous invites à venir puiser à la source de la Miséricorde que sont tes bras ouverts et ton cœur transpercé. Ta dernière Parole est ce cœur transpercé qui offre ta vie en abondance. Seigneur fais que je sache écouter ce cœur qui a tant aimé le monde et que je sois un témoin de ta Vérité dont le monde à tant besoin aujourd’hui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY
commenter cet article

commentaires