Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 12:02
Priere.jpegFêter un apôtre, c’est se souvenir que l’Eglise est fondée sur des hommes qui ont répondue avec leurs pauvretés et leurs limites à l’appel du Christ. Aujourd’hui nous faisons saint Jacques. Il a reçu les privilège d’accompagner Jésus lors des grands moments de sa vie publique. Il va y découvrir peu à peu la véritable identité de Celui qui l’a appelé pour devenir apôtre. Ce matin, sa mère entre en scène. Comme toute mère, elle souhaite le meilleur pour ses enfants. Donc elle demande au Christ que ses enfants siège aux cotés du maître. Le Christ ne repousse pas la demande mais indique que cela ne lui appartient pas de l’accorder. Cet épisode évangélique est pour nous l’occasion d’approfondir notre propre prière à la lumière de celle de Madame Zébédée. Jacques va découvrir profondément le sens de la prière lorsqu’il sera présent au Jardin de l’Agonie le Jeudi Saint. Malgré la fatigue qui l’atteint, il a sans doute entendu le Christ dire à son Père « Non pas ma volonté mais la tienne ». Le Christ devient alors pour chacun la Véritable École de Prière. Il est la Prière dans la mesure où la prière nous permet de correspondre à la volonté de notre Père qui est de nous aimer et de nous permettre d’aimer à sa manière nos frères. La filiation du Christ culmine sur la croix car c’est précisément le moment où culmine son obéissance. Saint Jaques a dû le comprendre au fond de son cœur, lui qui fut le premier Apôtre à témoigner par son sang de sa fidélité à la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Il a compris que la véritable prière est demander de toujours mieux correspondre à la volonté de Dieu dans nos vie. Une telle obéissance n’est pas une obéissance d’esclave mais une obéissance filiale qui nous fait grandir dans la confiance en Celui qui nous aime et veux nous sauver. Ainsi nous serons de véritable témoin de l’Amour de Dieu et nous porterons beaucoup de fruits.
CF 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires