Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 17:00

T047904B.jpg
La liturgie de ce dimanche nous convie à un rendez-vous : celui de la Croix. C’est en effet sur cette croix que se manifeste pleinement la Royauté de Celui qui nous révèle le Père. Sur la Croix, le Christ dira « tout est accompli ». C’est précisément sur le lieu de l’impuissance et du rejet que l’œuvre de Dieu s’accompli. Toute la prière que Jésus adresse à son père avant de mourir s’accomplit sur l’arbre de la Croix. Aucun de ceux que le Père lui a confié n’est perdu. En Christ c’est toute l’humanité qui est élevée vers le Père. Le Fils de l’homme se retrouve entouré par deux criminels. Nous pourrions nous reconnaître dans leur attitude : le rejet et l’accueil. Les bras du Christ sont grand ouverts. Désormais il n’y aura plus d’obstacles. Tout homme quel qu’il soit peut venir vers ces bras grands ouverts.

 
 
 

            Les deux larrons, deux hommes comme enfermés dans ce qu’ils croient être : des criminels. Le Christ redonne au larron forme humaine. Il lui redit qu’il est digne du Royaume de Dieu. Nul n’est trop loin pour Dieu. Même lorsque notre dignité semble nous quitter, Dieu veut nous revêtir de l’habit de Lumière. Alors que le l’homme se croyait perdu au fond du gouffre, Dieu vient le visiter et il peut enfin se laisser aimer tel qu’il est. Dans l’Evangile de Saint-Luc combien d’hommes sont relevés par le regard d’amour du Christ ? Saint Pierre lui-même en fera l’expérience douloureuse et lumineuse. Sans ce regard du Christ torturé, que serrait-il devenu ?.... Fort de ce regard d’Amour, il pourra continuer la mission. Il découvre que sa faiblesse n’est pas obstacle à la grâce de Dieu mais qu’elle est le lieu où Dieu peut nous visiter et nous relever pour marcher à sa suite. C’est dans cette même impuissance que le larron accueil le Salut. Il n’a plus la possibilité de compter sur sa force. Il ne peut que s’en remettre au Christ. Personne ne peut gagner le Royaume. Il est Don gratuit. Seul celui qui ose ouvrir les mains pour recevoir peut entrer dans le royaume. Lorsque nous nous présentons devant Dieu c’est toujours les mains vide. Lorsque nous venons communier nous n’avons rien à offrir sinon notre désir de recevoir le Christ dans notre vie. Pierre et le Larron n’avaient rien d’autre à proposer que leur péché : le reniement et le crime. Osons nous, nous présenter à Dieu avec nos fragilités à évangéliser ?

 
 
 

            Sur la Croix « tout est accompli » car même l’homme qui n’a plus figure humaine est sauvé. Maintenant la marche du Christ en notre humanité peut prendre fin.

CF 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires