Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 22:46

undefined
Depuis quelques jours nous suivons, pas à pas, David,  ce grand roi. Pourtant il n’est pas très grand ce roi, en plus il est rouquin. Comme dit souvent ma mère « les rouquins c’est des malins ». David est malin à chaque foi qu’il met sa confiance dans le Seigneur. Depuis quelques jours on le voit traverser bien des dangers et à chaque foi il s’en sort. Face à la force la fragilité domine. Qu’on aimera que cela ce passe comme ça dans notre vie !

 
 
 

Voici que ce soir nous retrouver David au fait de sa Gloire et de sa puissance. Il est reconnu comme le roi légitime de tout Israël. Il a mis tout ces ennemis or d’attaque. Et voici qu’il parachève sa Victoire en faisant revenir l’Arche du Seigneur : signe de la présence de Dieu. Sa joie est immense. Dans nos vies nous vivons parfois ces moments où l’on sent la présence du Seigneur. Une immense joie nous envahie et nous avons l’impression qu’elle ne peut plus nous quitter. Il nous semble alors que nous sommes arrivés, que nous avons enfin trouvé Dieu et que maintenant nous pouvons le procéder… Nous sommes ivre de joie.

 
 
 

Et puis le quotidien reprend le dessus. Nous redescendons. Nous avons l’impression que Dieu quitte nos rivages. Je le sens moins. Cette joie s’estompe. Je m’aperçois alors que je ne peux pas être le propriétaire de Dieu, qu’il se laisse trouver pour mieux se cacher ensuite. Comme disait un prêtre du diocèse de Coutances, « le jeux préféré de Dieu c’est le cache cache ». Je découvre alors que ma vie chrétienne sera une vie de recherche et de rencontre pour mieux découvrir celui qui donne sens à ma marche. De grandes figures spirituelles témoignent de cette quête à jamais achevée. Pensons à Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus qui après avoir expérimenté l’Amour de Dieu dans sa vie et avoir reçu tant de grâces a vécu la traversée du « sombre tunnel ». C’est peut être dans cette épreuve du dénouement qu’elle découvert mystérieusement le vrai visage de Dieu qui ne se cache pas dans les apparences de mes sens mais dans mon acte de foi au quotidien malgré l’absence apparente. C’est dans ce quotidien que nous sommes invités à nous associer à la grande prière du Christ dans le jardin des Olivier avant de s’offrir pour nous sur la croix. «  Père, non pas ma volonté mais la tienne ». Nous deviendrons alors des frères et sœur du Christ sur que la volonté du Père est de sauver tous les hommes et de n’en perdre aucun.

 
 
 

Ce soir faisons mémoire de ces grands moments de notre vie où nous avons senti la présence vivante du Seigneur pour que dans nos moments de doutes et de nuit nous puissions poser un acte de foi malgré l’apparente absence.

CF 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires