Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 16:11

"Écoutez-moi, vous les gens riches ! Pleurez, lamentez-vous, car des malheurs vous attendent. Vos richesses sont pourries, vos vêtements sont mangés par des mites, votre or et votre argent sont rouillés" (Jc 5, 1-3). Saint Jacques continue à nous fustiger par ses vifs reproches que nous trouvons peut être excessifs nous concernant... Et pourtant il s'agit bien ici de la Parole de Dieu. Jacques s'adresse ici à des riches qui amassent et veulent toujours plus quittent à profiter des autres. Il constate que tous ce que nous voulons amasser pourri. Dans le désert Dieu a donner la manne pour nourrir son peuple. Chacun recevait selon ses besoin et on ne pouvait pas faire de réserve car sinon l'aliment dépérissait. Parfois nous sommes tenter comme un riche usurier de mettre la main sur les dons de Dieu et de les garder jalousement pour nous. Nous-nous sentons être riche de notre foi et regardons parfois de haut ceux que nous considérons comme des petits. Et pourtant Jésus nous rappelle dans l'Evangile "Celui qui entraînera la chute d'un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu'on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes et qu'on le jette à la mer" (Mc 9, 42). Par ces mots très fort, le Christ nous invite à être attentif aux plus "faibles" de nos frères et à les accompagner dans leur parcours de foi. Qui que nous soyons nous avons toujours à nous laisser enseigner et guider par des frères et soeurs aînés dans la foi. Pour cela il faut accepter de ne pas posséder mais de recevoir gratuitement car la vie de Dieu ne s'achète pas. Il nous faut donc un coeur de pauvre qui sache accueillir comme l'enfant ce que son père veut lui offrir. "Tout ce que tu garde pourri, tout ce que tu offre fleuri". "Je ne veux que ce qui s'offre" (Pierre-Yves LAMBERT, chansson "ce qui s'offre, album Hors Format de Michel SARDOU).


CF 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires

FEREY Christophe 22/05/2008 19:14

Être fan c'est un métier !

Anne-Claire 22/05/2008 18:31

Conclure une méditation par du Sardou..là, je dis bravo Christophe !!