Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 22:19

Un an… 365 jours où il faut patiemment redire oui. Accueillir chaque jour le don reçu. Ne pas le rendre captif mais essayer de le laisser agir. Comment ne pas rendre grâce pour tant de grâces reçues ? Je me souviens encore de ce 10 juin, marchant vers la cathédrale de Coutances d’un pas qui me semblait bien lourd. J’arrivais à un croisement de ma vie, il y en aura d’autres… L’important est de garder le cap ! Merci pour tous ces phares présents dans ma vie. Quel moment de graviter quand je dois m’avancer vers l’autel pour répondre« me voici » à l’appel. J’ai à l’esprit le jour de ma profession de foi, le 29 juin 1986 dans l’église de Saint-Martin-de-Varreville. Ce jour là je reçu un désir qui se transforma patiemment en appel malgré tous les efforts pour l’ignorer. Un visage s’inscrit alors dans ma mémoire : l’abbé Lepleux qui fut mon curé pendant 24 ans et m’a accompagné comme un père dans ma vie de foi d’enfant et d’adolescent. Il y eu aussi Philippe qui su me guider avec délicatesse sur le chemin. Ces deux visages ne vont pas rester seuls. Je rentre dans cette cathédrale où retenti le chant « Dieu nous a tous appelés ». Me voici arrivé dans cette cathédrale où j’ai déjà assisté à plusieurs ordinations. Je peine à me convaincre que cette foi si c’est mon tour. 9 ans que je m’y prépare. 9 ans de joie, de combats, de questions et enfin une réponse : le Seigneur t’appelle. L’enfantement aura durer 32 ans pour façonner le cœur du pasteur selon le cœur de Dieu, du moins je l’espère. La cathédrale est investie par un peuple qui semble heureux et joyeux. Pourtant l’ordinant est intimidé et en est presque gêné que tous les regards se braquent sur lui. Il faut marcher sans se retourner ! Et pourtant quelle émotion de voir tous ces visages croisés depuis l’enfance jusqu'à ce jour. J’ai comme l’impression que ma vie défile devant moi. Puis vient le temps de recevoir ce que j’ai tant attendu. Il faut s’en remettre à la grâce de l’Esprit. Sans lui on ne peut rien faire. Il faut mettre ses mains dans celle de son évêque qui devient celui qui va me guider pour me faire toujours plus grandir en Christ. Il me faut m’abandonner. Je me retrouve face contre terre devant l’autel. « Seigneur prends Pitié ». Je me présente devant Dieu avec toutes mes limites et mes incapacités, lui qui nous rend capables. Comme Saint Pierre j’adresse ces paroles « Seigneur, tu sais tout, tu sais vraiment que je t’aimes ». Je suis comme enveloppé par la prière de toute l’Eglise. Je dois me le rappeler : sans la prière de toute l’Eglise je ne peux rien. Et puis il faut se relever et recevoir de Dieu tout ce qu’il veut me donner pour devenir le prêtre selon son cœur. Une immense joie et émotion m’étreignent. Cette joie fait partie de ces moments dans nos vies où nous semblons vivre un bonheur sans nuages. Rassurez vous ils reviennent assez vite. Toujours est il que les larmes sont présentes. Cette joie déborde lorsqu’il faut aller donner l’accolade fraternelle à ses nouveaux frères qui m’accueillent comme l’un des leurs. Je n’oublierai jamais leurs regards. Maintenant il faut dire des paroles qui me dépassent. « Ceci est mon Corps, Ceci est mon sang »… Mystère.

 
Un an… De rencontres et d’accueils au nom du Christ qui me transforment peu à peu. Un an où le combat est aussi présent. Depuis un an je passe peu à peu de l’image que je m’étais faite du ministère de prêtre au réalisme du quotidien. Je renonce à être le prêtre idéal que l’on rêve tous. Je ne suis qu’un pauvre homme que le Seigneur a choisi pour agir en son nom. Modestement j’essaye de lui être fidèles et de remplir au mieux la mission qu’il me donne à travers l’Eglise. Mon salaire finalement c’est le bonheur de pouvoir accompagner des personnes dans les grandes étapes de leur vie. De voir grandir des jeunes, de pouvoir nourrir leur foi. Je m’aperçois finalement que depuis mon baptême je suis monté dans une barque et que cette barque elle a besoin d’un équipage pour arriver sur l’autre rive. Cet équipage est bien divers. Et pourtant nous devons œuvrer à la même mission. Ce n’est pas toujours facile pour un prêtre de faire la communion au sein de l’Eglise mais en même temps c’est passionnant ! J’ai eu aussi la chance de découvrir tout l’enrichissement de travailler en équipe. Merci à tous ceux qui m’aide à devenir prêtre chaque jour. Merci pour toutes les amitiés tissés jour à près jours. Le plus beau cadeau que je peux recevoir pour mes un an de sacerdoce va être de pouvoir célébrer la messe et offrir ainsi « le sacrifice de toute l’église pour la Gloire de Dieu et le Salut du monde ». Dans ma prière seront aussi présents tous ceux qui ont aussi répondu à l’appel et ceux qui s’y prépare comme Laurent qui sera ordonné diacre samedi à Carentan.

 

« Père infiniment bon, écoute ma prière ;

ouvre mon cœur à la lumière de l’Esprit Saint,

que je sois vraiment ce que tu attends d’un prêtre :

un homme qui célèbre tes mystères avec foi,

qui se dépense au service de ton peuple,

et qui t’aime de tout son amour. »

Prière d’ouverture de la messe pour le prêtre lui-même

Cf 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article

commentaires

FEREY Christophe 10/06/2008 22:20

Le photographe est un quasi-professionel !

Anne-Claire 10/06/2008 19:41

Bien, ta nouvelle photo....

David 10/06/2008 11:35

bon, il me revient donc de chanter faux avec tout le monde: Bon anniversaire d'ordination, ptit mec

mélie 10/06/2008 11:09

Bon anniversaire, et félicitations.Et Merci infiniment...

Anne-Claire 10/06/2008 10:12

Bon anniversaire ! Belle journée que ce 10 juin l'année dernière....