Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 07:30

Hier la liturgie de la Parole nous offrait deux pierres précieuses. D'abord une invitation pour les prêtres à se souvenir du don reçu qu'ils ont à transmettre. "Ne néglige pas le don qui est en toi... quand l'assemblée des anciens a imposé les mains sur toi". Comment ne pas se rappeler se moment si émouvant quand une centaine de mains viennent se poser sur votre tête. Toutes ces mains posées en un geste fraternel me rappellent que mes propres mains sont faites pour bénir et "sanctifier" à travers les  sacrements. Elles sont surtout le signe que c'est bien l'Esprit Saint qui a l'initiative.  Paul invite aussi son cadet à la persévérance. Paul est lucide. Il a traversé bien des épreuves depuis que lui même est devenu ancien dans l'Eglise. Et pourtant il a tenu bon. Par quelle force ?.... Mystère... Peut être par tout l'amour qu'il a reçu et donné au cours de sa vie apostolique. Comme Jésus qui a laissé cette femme lui mouiller les pieds de ses larmes. Cette femme n'avait que ses larmes à offrir. Les larmes sont souvent l'expression la plus intime de notre coeur. Le plus souvent nous nous cachons pour pleurer de tristesse ou bien elles coulent de joie aux grands jours de notre vie. Elles sont en quelque sorte un débordement de notre coeur. Quelle mère n'a pas pleuré pour un de ses enfants ? Combien de larme coulent au sortir d'un confessionnal ? Combien de larmes chez des fiancés qui disent enfin ce oui pour la vie ? Ces larmes, dans l'Evangile, ne sont pas seulement un liquide salé mais bien une partie de sois même. "si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c'est à cause de son grand amour. Mais à celui à qui on pardonne peu montre peu d'amour". Peut être faut il savoir que l'on a besoin du pardon de l'autre pour pouvoir aimer authentiquement. Souvent nous portons un regard dur sur l'autre alors qu'il aurai besoin d'un regard de miséricorde. Apprends moi Seigneur à ne jamais désespéré de ton amour. Apprends moi a regarder, même quand ce n'est pas facile, l'autre comme un être aimable et aimer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires