Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 17:58

Quand je pense à Marie

 

 

 

 

 

Quand je pense à Marie, je pense à son Oui, promesse de vie infinie pour les hommes. Ton Oui, Marie, était la réponse que Dieu attendait depuis toujours de l'homme. Par ton Oui, toute l'humanité pouvait enfin accueillir Celui que Dieu voulait nous donner : son propre Fils. Lui qui aime tant le Monde, il peut enfin lui donner ce qu?il a de plus cher. Bienheureux Oui qui nous a valu un si beau don ! Un Oui adressé à Dieu ne peut être promis qu'à la fécondité. Pourtant, le tien, à vue humaine, semblait voué à l'échec. Comment une femme peut elle avoir un enfant sans avoir connu son mari ? Ton Oui n'est pas un oui à l'absurde, il est un Oui qui s'éclaire auprès de l'envoyé. Ton Oui m'invite à ne pas être aveugle dans la réponse que je peux donner au Seigneur, mais au contraire, il m'invite à éclairer ma conscience et ma liberté pour pouvoir répondre avec le plus de clairvoyance possible. Marie, tu n'es pas une femme « guimauve » qui se laisse séduire par une promesse sans lendemain mais tu es une sentinelle de l'aurore qui veut se lever sur l'humanité et tu scrutes les signes du lever du Soleil. A ta suite, je veux être de ceux qui, sans relâche, observent et essayent de discerner les signes de la Présence dans leur vie et dans celle de leurs frères. Cette présence rendra féconde la vie de celui qui ose dire OUI. Un Oui qui engage tout l'être. Avec Dieu il n'y a pas de place pour un Oui tiède ! Pour un tel Oui, il te fallait, oh Marie, un coeur immaculé dans lequel il n'y a aucune entrave pour l'accueil en plénitude de l'Amour. Ton Oui Marie, c'est l'accueil dans le Silence de la Parole de Celui qui prendra chair en ta chair ! Ton Oui m'invite à accueillir la Parole dans ce même Silence pour qu'il habite lui aussi tout mon être et qu'il vive en Moi. Marie, viens enfanter en Moi ton fils afin que je puisse le porter à mes frères avec la même délicate attention dont tu fais preuve à CANA. C'est dans le même souci du frère, dans le besoin, que je pourrais à mon tour le prier pour qu'il agisse selon sa Volonté.

 

 

            Quand je pense à Marie, je pense à Joseph, cet homme Juste. Joseph est Juste car il observe la Loi de Dieu sans qu'elle ne devienne mortifère pour ses frères. Joseph va appliquer la Loi de Moïse, celle qu'il a reçu de ses pères sans que Marie en soit victime. Pour Joseph, la Loi est d'abord un instrument au service de la vie. Qui se met à l'école de Joseph devient serviteur de la Loi, celle de l'Amour qui relève l'homme blessé et le remet sur le chemin. C'est cette même Loi, qui depuis Jésus-Christ, révèle à l'homme sa véritable identité : celle d'un fils. Le Juste n'est pas aveugle devant les agissements de son frère mais il est celui qui essaie fidèlement d'obéir à Dieu qui n'a d'autre volonté que la vie de ses enfants. Joseph est celui qui se laisse interpeller et remettre en cause par le Seigneur. Alors qu'il a « formé ce projet », voilà que survient un envoyé de Dieu. Joseph ne parle pas, il écoute. Il se laisse instruire par Celui qui est l'auteur de la Loi. Cette Loi n'est pas édictée par celui qui en vit mais par celui qui donne la Vie. Acceptons-nous qu'un Autre puisse guider notre vie pour quelle deviennent vraiment porteuse de vie ? Etre à l'école de Joseph, c'est être ouvert à l'inattendu de Dieu qui surgit lorsque l'on ne l'attend pas. « Que peut- il sortir de bon de Nazareth ?». Et pourtant, de Nazareth sortira l'inouï de la raison humaine : Dieu qui se fait homme et qui demeure parmi nous. Avec Joseph, nous sommes invités à accepter que Dieu soit le « pilote » de nos vies pour en faire un « je t'aime » à Dieu et à nos frères. Joseph, tu es celui qui accueille Marie chez toi. Par Marie, tu vas laisser le Seigneur habiter chez toi pour qu'il en face sa maison. Comme Joseph ou st Jean, n'ayons crainte d'accueillir Marie, c'est le plus sûr chemin pour accueillir Jésus comme il souhaite être accueilli.

Christophe FEREY

 

 

 

08/09/2005 en la fête de la Nativité de la Vierge.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

Mathilde 07/12/2006 23:04

Bravo pour cette méditation ! En la lisant, je me demandais qui avait bien pu parler, en ces jolis termes, de Marie...J'ai eu la réponse en voyant ton nom à la fin...Vraiment bravo, on sent que ça part du coeur, et ça, ça fait plaisir.
Continue à proposer des textes comme celui-là !