Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 19:05

 

Je me souviens. Il y a 5 ans j'étais à Audouville chez ma mère. L'impatience était palpable. Nous attendions le successeur. Avec cette question qui nous traversait : qui peut succéder à un tel pape ? Comment prononcer un autre prénom à la prière eucharistique ? J'espérais secrètement sans y croire trop que le conclave ne dura que peu de temps. Une Église sans pape est une Église orpheline, un navire sans commandant. Il y avait eu déjà une fausse alerte. Nous étions mercredi. La radio était allumée et on annonce la fumée blanche. Une douce euphorie mêlée à un questionnement. Qui est donc le nouvel élu ? J'allume la télévision. Il y a effectivement une fumée blanche qui s'échappe d'un cheminée et des cloches sonnent. Il semblerai que cette fois si c'est la bonne. Dieu va nous offrir le nouveau successeur de Saint Pierre. Un Cardinal diacre apparait à la Loggia de la basilique Saint Pierre. Je retiens mon souffle et j'entends le prénom Joseph. C'est le cardinal Ratzinger. Il était tellement favori pour l'élection que je n'y croyais pas. C'est donc lui notre nouveau pasteur qui doit conduire l'Église au nom du Christ sous la conduite de l'Esprit Saint. Habemus papam "nous avons un pape ! Il apparait sur la loggia. Je découvre un homme humble. Il offre son sourire à cette foule qui était en attente. Quels vont être les axes de son pontificat ? Nous n'orrons doute la réponse lorsqu'il sera achevé. Je penses qu'il a bien saisi l'un des besoin actuel des croyants : l'intériorité. On le voit à travers les célébrations liturgiques qu'il préside. Il y a plus de place pour le silence. Le rite est déployer dans une beauté qui élève. J'ai aussi l'impression que c'est un homme qui désirs dialoguer avec le monde. Il s'agit d'un dialogue exigent. Pour dialoguer il faut bien se connaitre. Aussi le pape invite-t-il les chrétien à se former. Il nous rappelle les fondamentaux avec sa première encyclique :  "Dieu est Amour". Il nous invite à rechercher la vérité lui qui a pris comme devise "coopérateur de la vérité". Cette vérité est contenu en Christ, il nous faut donc sans cesse nous tourner vers lui. On le dit froid alors que c'est de la timidité. Souvent derrière le timide il y a un cœur capable d'une grand attention à l'autre. Je suis souvent frapper de voir le pape prendre du temps pour la rencontre personnelle alors qu'il est presser par un emplois du temps  chronométré à la seconde. Il est impressionnant également de voir les foule venir à lui pour l'écouter. Les jeunes sont venu en nombre à Paris. Les audiences générales données à Rome n'ont jamais attirées autant de monde. Peut être un signe que notre monde est en recherche ?... Malgré quelques maladresses de communication, sa parole est écoutée... sinon pourquoi les médias se déchaineraient elles. Face eau drame de la pédophilie le pape à cette réponse : la compassion envers les victimes et l'appel à la responsabilité des auteurs qui doivent répondre de leurs actes tout en affirment que les prêtres ne sont pas tous des pédophiles. Le pape s'est mis humblement au service de la vérité évangélique. Elle n'est pas facile à dire dans notre monde et pourtant nous ne pouvons pas nous terre. "Si les hommes se taisent, les pierres crieront". Prions pour que la foi du successeur de Pierre ne défaille pas et grandissons dans notre fidélité au Christ et à l'Église qui est notre mère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article

commentaires