Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 20:34

10094_z.jpg

Le Fils Prodique selon Arcabas

 

La cinquentaine bien entammée. Un visage ou peut être un regard qui me jette cette tourmante qui l'a fait dérapé et tombé. Du lourd m'est livré au fur et à mesure des pas que nous faisons dans le jardin. Ses yeux se font humides. Des larmes viennent tremper ce visage qui s'est tant durcit. Les regards se croisent sans vouloir pour autant se saisirent. "Il n'y a que vous qui puissiez me donner ce que je désir". L'homme désir rencontrer le prêtre. Un passage devient possible dans sa vie. Le fils va retrouver un père inquiet. Son inquiétude va se changer en joie. Me voici ministre des retrouvailles tant attendues. "Que Dieu tout puissant vous montre sa miséricorde. Par la mort et la résurrection de son Fils il a réconcilié le monde avec Lui et il a envoyé l'Esprit-Saint pour le pardon des péchés. Par le ministère de l'Eglise qu'il vous donne son pardon et sa paix. Et moi au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés". Un thérapeuthe ne pourra jamais dire une parole de pardon sur un passé tourmenté. Le pardon peut relever, je l'ai vu cette semaine. Bien sur tout n'est pas réglé pour cet homme mais il se redresse. Le retour du Fils prodigue n'est pas qu'une vieille histoire que l'on raconte à des enfants comme on raconterai le chaperon rouge. Ce n'est pas qu'un comte. Aujourd'hui encore des fils reviennent vers leur Père. La joie des retrouvaille est insondable elle a le prix d'une bien sombre traversée. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article

commentaires

Anne 24/05/2012 15:07


C'est si beau et si vrai, aujourd'hui encore je suivais cette parabole et elle m'a rempli de joie. Joie de voir a quelle point Dieu nous aime, et de contemplé la grandeur de sa miséricorde...
elle est insondable et si belle à la fois!