Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 22:23

 

Le temple s’est ouvert. Ce temple c’est toi Marie qui dit oui à Dieu. Marie, désormais tu es le réceptacle de la grâce de Dieu. Plus personne ne peut refermer la porte qui s’est ouverte. Celui qui vient vers toi ne trouve pas porte close. Il trouve un refuge et un accueil inconditionnel. Telle est la volonté de Dieu. Donner à chacun de ses enfants une mère attentive à leur vie. Marie, rien de ce qui est humain ne t’échappe. Sans cesse tu parcours les chemins des hommes pour aller à leur rencontre. Quel empressement d’aller rejoindre Elisabeth ta cousine ! On le comprend ! Lorsque la vie est en jeu, lorsqu’il y a une naissance en germe, Marie tu es là. Chaque fois que nous cherchons à mieux vivre, à retrouver goût à la vie, Marie tu es présente, tu nous encourages. Quoi d’étonnant ? Toi qui es la servante du maître de la vie ! Quand notre vie s’assèche, Marie vient nous donner à boire de cet amour que tu reçois de ton Fils. A peine as-tu franchie le seuil de la demeure d’Elisabeth que la joie surabonde pour cette maison. Elle pénètre jusqu’aux entrailles de ta cousine. La joie ne peut être retenue mais livrée, offerte. Apprends nous Marie à accueillir la joie que ton Fils veut donner à ceux qui te rencontrent. Cette joie qui ne renonce jamais à percer nos murailles de tristesses, de souffrances, de péché. Cette joie qui a pris corps en toi et qui sera transpercée par le glaive de la passion de ton Fils. Toi qui a vécu l’insondable douleur de la mort du fils, rejoins tous ceux dont la joie de croire est mise à mal. Rejoins nos frères, tes enfants d’Irak, de Syrie, d’Egypte. Rejoins tes enfants sur leur lit d’hôpital, dans leur luttes contre la dépression, la maladie psychique, le deuil, le chaumage, la misère, contre tout ce qui les fait souffrir. Marie rejoint tous tes enfants qui sont présent pour soutenir leurs frères dans l’épreuve. Qu’une sainte joie vienne apaiser ce qui est souffrant. Qu’une sainte joie vienne dynamiser les élans de générosités fraternelles. Qui accueille Marie dans sa vie, accueille le salut Dieu. Mais qu’est ce que le salut ? C’est la victoire de la joie sur la tristesse, le mal, la souffrance, le péché. Le Salut advient lorsque Dieu sèche les larmes de nos visages. Le salut ne sera total que lorsque Dieu aura séché toutes les larmes versées en ce monde. A chaque fois que nous laissons la joie de Dieu habiter notre vie alors le salut progresse et nous en percevons un reflet. Seigneur ne laisse jamais la tristesse m’envahir au point de douter de ton amour. Accueillir Marie, c’est accueillir la servante de la joie de Dieu, de sa consolation, de sa miséricorde. Heureuse es tu Marie Toi qui exulte à cause de cette joie que Dieu offre aux hommes de bonne volonté. Ta joie Marie c’est d’être servante du Seigneur, que ta joie sois notre joie et notre rempart.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires