Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 20:28

 

freeanderson.jpg

 

Dimanche dernier la liturgie de la parole mettait l'accent sur la prière et l'hospitalité. Aujourd'hui elle met en exergue un qualité fondamentale que doit cultiver le disciple de Jésus-Christ. L'ouverture de la liturgie nous semble bien sombre. « Vanités des vanités, tout est vanité ». Et pourtant l'ombre est là pour mettre en lumière ce qu'il y a de plus beau dans la vie chrétienne : la gratuité ! Le chrétien n'est pas un possédant, un propriétaire. Jésus prends l'exemple de celui qui n'a qu'un but : entasser. Or cet homme est déjà mort car il ne penses qu'à enfermer, qu'à entasser au lieu de partager et d'ouvrir en grands ses greniers. Quand nous mourrons nous serons nus ! Notre seul vêtement, que nous pourrons garder, c'est l'amour que nous aurons reçu et donner. Il s'agit bien de recevoir avant de donner. Le Christ vient nous offrir un regard nouveau sur la vie. Toute sa vie sera un don pour son Père et pour ses frères. Tout ce qu'il donne il le considère comme un cadeau de son père. Rien ne lui appartient et pourtant il est sans doute l'homme le plus riche du monde si nous considérons que l'amour est le bien le plus précieux que nous puissions recevoir. Il en va de même dans notre vie. Mon épouse, mon époux, mes enfants ne sont pas ma propriété ! Il me sont offert par Dieu pour que je puisses leur donner tout l'amour que je reçois de lui. Je ne peut pas mettre la main sur eux. Mon seul but doit être de les considérer comme des frères et sœurs qui vont m'aider à grandir et que je vais aussi aider à ma mesure à grandir. On ne peut jamais mettre la main sur quelqu'un. Saint Paul nous invite à revêtir l'homme nouveau qui est Jésus-Christ lui même. Avons nous conscience de notre nouvelle dignité depuis notre baptême ? Tout à l'heure Noa, Rayan et Sophie seront baptisés dans cette église. Ils vont revêtir le vêtement blanc signe de leur nouvelle condition de vie avec Jésus-Christ. Je leur dirait au nom de Dieu « Noa, Rayan et Sophie, vous êtes une création nouvelle dans le Christ : vous avez revêtu le Christ ; ce vêtement blanc en est le signe, que vos parents et amis vous aident, par leur parole et leur exemple, à garder intacte la dignité des fils de Dieu, pour la vie éternelle ». Aider à garder intact leur dignité de fils et filles bien aimés du Père c'est les aider à garder cet esprit de gratuité. Les aider à considéré la vie comme un don à recevoir et non à conquérir par tous les moyens. Nous sommes mort avec le Christ depuis notre baptême pour vivre avec lui en aimant de cet amour reçu et partager. Pour cela il nous faut passer du temps gratuit avec lui. Ce n'est jamais du temps perdu que d'offrir quelques minutes de notre temps au Seigneur. Ce temps de vacance est favorable pour offrir du temps à ceux que l'on aime et à Dieu. Aujourd'hui la Parole de Dieu nous confronte à un choix : entasser nos pseudos richesses dans des greniers ou bien ouvrir largement la porte de notre réserve d'amour pour l'offrir. Avec Dieu, tout ce que nous gardons pourri, tout ce que nous offrons fleuri. Alors que voulons nous : un beau jardin ou bien une jachère promise à la mort ? Laissons l'eau de notre baptême nous irriguer et redonner vie à ce qui est mort en nous. Nous pourrons alors fleurir là où nous vivons. Fixons notre regard sur le Christ et redisons avec Saint Paul « il n'y a que le Christ : en tous, il est tout ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires