Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 21:01

L’Evangile nous donne de rencontrer un homme qui normalement à tout pour être heureux. Il a la richesse. Il obéit à la Loi depuis son plus jeune âge. Vous remarquerez que Jésus commence à l’aimer lorsque cet homme lui dit qu’il observe les commandements depuis sa jeunesse. Jésus est heureux car cet homme est sur un bon chemin. Un chemin balisé. Seulement voilà, l’homme a oublié de regarder autour de lui pour découvrir d’autres richesses. Car le chemin de Dieu est semblable à un sentier de grande randonnée. Lorsque l’on marche, on pourrait être tenter d’être rivés sur les traces du balisage de peur de se perdre. On se prive alors de magnifiques paysages qui sont offert au regard. Pour la fois, nous pourrions nous rassurer en ayant le catéchisme de l’Eglise Catholique à portée de main et se dire : je suis dans les clous donc tout va bien. Etre sur les clous n’empêche pas l’accident.

 

L’homme riche, est peut être passer à coter de la plus grande richesse que Dieu veut nous offrir : la liberté. Non pas celle de livrer notre vie à tous nos désirs mais celle qui oriente notre vie vers Dieu qui est l’origine de toute vie et de tout amour. Pour cet homme tout s’effondre en quelques instants. Alors qu’il devrait être heureux il devient le plus malheureux des hommes. Il découvre qu’avec Dieu on ne peut rien acheter. Nous sommes dans la gratuité absolue. Prenons garde de juger trop vite cet homme. Ne nous arrivent il pas parfois de nous dirent « pour tout ce que je fais pour l’Eglise et le Seigneur » il peut bien m’accorder ceci… J’ai rendu tel service et personne ne m’a remercié, c’est bien la peine d’avoir pris du temps. Je ne voudrais pas faire ici l’apologie de l’ingratitude mais bien l’apologie de l’Amour gratuit de Dieu qui se donne sans rien attendre en retour. C’est en cela que Jésus dit « Seul Dieu est bon ». Une bonté radicale qui n’attend aucune contrepartie quand elle donne. Puisque nous sommes créés à son image nous avons peut aussi à grandir dans cette gratuité. Accepter que l’autre puisse me décevoir, ou qu’il ne me rende pas la pareille.

 

Nous constatons que le mode opératoire, par exélence, de Dieu c’est le don. Rien n’appartient au Fils. Il reçoit tout du Père qui ne retient rien mais donne tout au Fils par l’Esprit saint. Ainsi l’auteur de l’Epitre aux Hébreux nous rappelle que le premier Don qui nous est accordé : c’est la Parole, le Verbe de Dieu qui s’est fait homme. Chaque dimanche nous l’entendons. Nous transforme t’elle ? Nous pouvons nous demander dans quelle mesure elle a une place dans chacune de nos vies. J’espère que vous avez fait cette expérience d’être bousculé par la parole. Cette parole qui est « vivante, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ». Je vous avoue que cette parole ne me bouscule pas tous les jours. Par contre Je garde précieusement les quelques versets de la bible qui m’ont permis de faire un pas de plus à la suite du Christ. Peut être que cette semaine pourrait être l’occasion de se demander s’il n’y a pas plusieurs passage de la bible qui m’on marqués et peut être transformer. Si nous n’avons jamais prie le temps d’accueillir comme un don la Parole de Dieu, il n’est jamais trop tard.

Nous pouvons alors faire notre la prière du psalmiste « Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ? Ravise-toi par égard pour tes serviteurs. Rassasie-nous de ton amour au matin, que nous passions nos jours dans la joie et les chants ». Même si nous n’avons rien ou si nous nous sentons riches n’hésitons pas à aller à la rencontre de Celui qui veux nous révélé la bonté inépuisable d’un Père pour ses enfants. Chez lui tout est gratuit alors profitons en !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires