Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 20:51

christ-ressuscite-et-ses-disciples.jpg

 

Jésus, ressuscité, vint à la rencontre de ses disciples enfermés dans la peur. Ils sont encore dans la mort, dans l’ancien monde que Jésus est venu libérer et renouveler par la lumière de sa résurrection. Jésus ne leur fait aucun reproche mais il leur adresse une parole « la paix soit avec vous ». La paix n’est pas seulement une idée pour Dieu. Elle est une réalité de son  royaume présent dans le cœur de celui qui est mort et ressuscité avec le Christ. Cette paix qui ouvre la pierre de nos tombeaux où la peur, le découragement veulent nous enfermer. La résurrection de Jésus veut entrer là où nous ne sommes pas libre d’aimer et d’annoncer cette paix que Dieu veut donner à tout homme. Dès la naissance de Jésus le message est clair : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la Terre aux hommes qu’il aime. ». Les Bienheureux Jean XXIII et Jean-Paul II n’ont cessé de l’annoncer au monde. Des son élection Jean-Paul II lançait son crie du cœur à la foule réunie place St Pierre : « N’ayez pas peur ! Ouvrez grandes les portes au Christ ». Dans son encyclique « Pacem in Terris », le pape Jn XXIII nous dit ceci « Et c'est le même message que nous fait entendre la liturgie de ces saints jours : « Jésus Notre Seigneur, ressuscité, se dressa au milieu de ses disciples et leur dit : Pax vobis, alleluia. Et les disciples, ayant vu le Seigneur, furent remplis de joie (72). » Le Christ nous a apporté la paix, nous a laissé la paix : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. » C'est cette paix apportée par le Rédempteur que Nous lui demandons instamment dans Nos prières. Qu'il bannisse des âmes ce qui peut mettre la paix en danger, et qu'il transforme tous les hommes en témoins de vérité, de justice et d'amour fraternel. » Sans cet amour fraternel dont nous parle le bon pape Jn, dont nous parle aussi Jésus dans son Evangile selon st Jean rien n’est possible. « à ceci, tous reconnaîtrons que vous êtes mes disciples : si vous vous aimez les uns pour les autres. ». C’est ce que nous rappelle St Luc dans le livre des actes des apôtres au chapitre deux que nous avons entendu tout à l’heure. Sans cet amour fraternel, pas de témoignage possible, pas de paix possible dans notre cœur. Parce que les disciples étaient rassemblés pour se soutenir, ils ont pu accueillir et vivre la parole du Christ « La paix soit avec vous ». Thomas n’accueille pas le témoignage des disciples car il était seul. Il reconnaît Jésus en étant au milieu de ses frères, dans la communauté. Moi aussi j’ai a vivre et à croire dans ma communauté pour essayer d’aimer ces frères que je n’ai pas choisi mais qui ont été appelés comme moi à rejoindre le corps du Christ.

Aujourd’hui c’est le dimanche de la miséricorde institué par le Bx Jn-Paul II. Sans la miséricorde du Seigneur, je ne peux pas vivre l’amour fraternel. Chaque jour j’ai a demander à Jésus de poser son regard d’amour sur mon péché, sur mes fragilités pour qu’il m’aide jour après jour à guérir et à accueillir sa parole « la paix soit avec toi ». Ecoutons donc les dernières paroles publics que le pape Jean-Paul II à voulu adresser au peuple de Dieu : « Ce mystère d'amour se trouve au centre de la liturgie d'aujourd'hui du Dimanche in Albis, dédié au culte de la Divine Miséricorde. Le Seigneur ressuscité offre en don à l'humanité, qui semble parfois égarée et dominée par le pouvoir du mal, par l'égoïsme et par la peur, son amour qui pardonne, qui réconcilie et ouvre à nouveau l'âme à l'espérance. C'est l'amour qui convertit les coeurs et qui donne la paix. Combien le monde a besoin de compréhension et d'accueillir la Divine Miséricorde ! »

AMEN

 

 

 

Lc 2, 14

Jn XXIII, lettre encyclique Pacem in terris, n° 170-171

Jn 13, 35

Jean-Paul II, Regina Caeli, 3 avril 2005

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires