Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 10:39

duccio53.JPG

Chaque dimanche nous montons sur la montagne pour y vivre une rencontre. Chaque dimanche nous entendons le Père nous dire « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » Dans le Nouveau Testament c’est le seul ordre que nous avons reçu du Père. Il s’agit de l’écoute. Savoir écouter est bien l’enjeu des chrétiens aujourd’hui. Seigneur quel est ta volonté ? « Parle Seigneur ton Serviteur écoute ». Telle devrai être notre attitude. Une attitude d’écoute… Prendre le temps de s’asseoir, d’ouvrir la bible et de laisser ses mots rejoindrent notre cœur disponible. La vie chrétienne est une lente maturation. Elle a besoin d’être nourri par une Parole qui ne s’use jamais. Aujourd’hui l’activisme nous menace. Il y a tant de choses à faire. Tant d’urgences. A force de vouloir être partout, on n’est nulle part. Comment alors fixer les priorités ? L’Evangile nous donne des repères. Le petit, le pauvre est toujours prioritaire. « Ecoutez-le ». Ecouter le Christ c’est aussi écouter ses frères. Or pour les écouter, il faut les rencontrer ! Nous pouvons nous demander ce soir si nous prenons du temps pour nous arrêter et passer un moment avec nos amis, gratuitement. Peut être que de ces rencontres gratuites nous y verrons quelque chose de Dieu. Le carême pourrait être l’occasion d’aller visiter un tel ou un tel pour passer un moment gratuit avec lui. Nous le savons bien, l’une des plus grandes souffrances de notre époque est la solitude alors que nous disposons de nombreux moyens de communication. Pour un chrétien, rencontrer n’est pas seulement un devoir. C’est un trésor qui nous enrichi. Les personnes qui visitent les malades, les personnes isolées ou les personnes en deuil le savent bien. L’homme n’est pas fait pour vivre seul, pour s’écouter lui-même. Il est fait pour la relation. Ne faisons pas de notre vie une fuite permanente mais osons gaspiller du temps avec les autres. Dans ce domaine plus on dépense plus on s’enrichi ! J’ai à l’esprit cette personne, Alice,  que je rencontrai régulièrement lorsque j’étais séminariste. Elle ne quittait guerre son lit et pourtant elle m’offrait toujours son sourire et sa paix. On pourrait se dire que c’est dérisoire que de vivre ce type de rencontres. Et pourtant à ses cotés je faisais le plein d’énergie. Je ne sais pas ce que je pouvais lui apportait mais sa présence me confortait sur le chemin de l’appel. A travers elle j’accueillais une Parole de Dieu qui me disait d’avancer sans crainte sur le chemin qu’il me proposait. Il en va de même pour chacun d’entre vous. Je suis sur que vous avez été marqués par une rencontre qui a bousculé en vous quelque chose, qui vous a aidé à avancer. Gardez la précieusement en mémoire. Elle est une force pour le chemin. Ces rencontres sont pour nous des transfigurations. Nous les gardons secrète comme les disciples qui redescendent de la Montagne. Si nous sommes chrétiens aujourd’hui c’est parce que nous avons vécus de telles rencontres. Nous même nous pouvons aussi être ces passeurs de Dieu auprès de ceux qui viennent à nous. C’est grâce à ces rencontres que nous pouvons vivre l’invitation de Saint Paul : « Tenez bon dans le Seigneur mes bien aimés ». Tenir bon car le chemin est encore long jusqu’au jour où nous verrons Dieu face à face tel qu’il sans l’ombre d’un nuage. Cette attente de voir Dieu ne nous fait pas vivre dans le ciel mais bien sur cette terre où je suis porteur d’une promesse comme Abraham. Car être un des fils d’Abraham c’est bien être messager d’une promesse de vie qui guide ma vie et mes actes. Etre porteur d’une promesse oblige à faire confiance en celui qui l’a émise. Nous sommes donc entraînés à la suite du Christ sur un chemin de confiance. Que ce chemin nous donne des ailes pour aimer et oser des rencontres ! Seigneur, ce soir je veux te redire « Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? Le Seigneur est le rempart de ma vie devant qui tremblerais-je »

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires