Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 23:44

Quand l’heure fut venue d’aller vers son Père, Jésus dans un repas montra son amour. Avant d’être élevé de terre sur la Croix, Jésus va se mettre à genoux devant ses disciples. Il s’abaisse pour aimer jusqu’au bout. Toute la vie de Jésus fut un abaissement. A la crèche les hommes sont venus se mettre à genoux devant le don de Dieu. Ce soir c’est Jésus qui le fait pour dévoiler la grandeur de Dieu. « Qu’il est grand le mystère de la foi ! » Pour Pierre c’est l’effroi ! Comment le Fils de Dieu, le Messie peut il aller jusque là ? Ce n’est pas digne de lui ! « Simon laisses moi faire. Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras » N’ayons pas peur de notre Dieu qui se met à genoux aux pieds des hommes. C’est là qu’il veut être. C’est là qu’il veut nous voir auprès de nos frères qui souffrent, qui attendent une bonne nouvelle. « C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » Ne soyons pas des hommes et des femmes de pouvoir, des carriéristes qui écrasent les autres pour arriver à leur but. Avec Jésus restons en tenue de service. Le lavement des pieds est le premier geste que le maître de maison demande à son esclave pour accueillir son ôte. Le lavement des pieds, dans l’Evangile, est un geste d’accueil, de bienvenue dans le monde de Dieu. L’accueil que nous essayons de vivre, avec nos limites et nos fragilités, est le premier signe de la présence de Dieu. Un accueil inconditionnel qui redis à celui que je rencontre « tu es mon frère sois le bienvenu ». Suis-je prêt à vivre un tel accueil ? Le lavement des pieds est parfois crucifiant comme il le fut pour Pierre. Laissons Jésus nous apprendre à accueillir. L’accueil se cultive, s’apprend. Avec Jésus il commence par le regard. Ce soir Jésus n’a pas un regard hautin vis-à-vis de Pierre. Il le regarde à genoux, le prie de le laisser faire. Ce soir Pierre doit définitivement faire le deuil d’un Dieu qui domine l’homme. Pierre est saisi par l’humilité de Dieu. Il va découvrir que ce n’est pas par la force que l’on peut témoigner de l’amour Dieu. Pierre est armé pour se relever du reniement qui l’attend demain car il ne peut plus craindre un Dieu qui s’est mi à genoux pour lui. Vivrons-nous une telle conversion ce soir ? Sommes nous prêt à accueillir un Dieu qui se met à genoux devant chacun d’entre nous ? Sans cette conversion il n’y a pas d’annonce possible de l’Evangile. Que le Christ nous aide à découvrir son vrai visage. Ce visage que nous avons à dévoiler à tous ceux que nous rencontrons.

             Olivier, vous allez communier pour la première fois. Vous allez laisser le Christ venir au creux de votre main. Il sera à votre merci, sans défense pour que vous puissiez l’accueillir sans réserves, sans peur. Eucharistie après eucharistie Jésus veux vaincre en nous toute peur de Dieu. Alors ce soir laissons Jésus gagner le combat de la confiance et restons auprès de lui pour veiller et prier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires