Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 19:00

Nous voici à l’aube d’une nouvelle année liturgique. Vais-je y entrer enthousiaste ou blasé ? Vais-je laisser au placard mon âme d’enfant qui sait s’y bien s’émerveiller ? Chaque année, Dieu nous convie à quitter notre confort d’hommes et de femmes bien installés dans une foi que nous voudrions statique. Chaque année il nous redit « C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil ». Allons-nous entendre le réveil sonner et accepter de nous lever pour suivre pas à pas notre Seigneur ? « Venez famille de Jacob, marchons à la lumière du Seigneur ». L’Etat normal du chrétien est le nomadisme. Un baptisé ne s’installe pas dans sa foi. Il marche à la suite de son Dieu. Le Christ lui-même n’a pas cessé de marcher durant sa vie publique. Sa marche le conduisait de village en village à la rencontre de ses contemporains. Nous même nous sommes invités à ce même mouvement. D’abord rencontrer le Christ pour mieux rencontrer nos frères les hommes. Pour cela je dois accepter que ma foi n’est pas une vieillerie que je connais par cœur ; qu’elle est éternelle nouveauté comme nous le rappelle le pape François dans son Exhortation apostolique « sur l’annonce d’Evangile dans le monde d’aujourd’hui ». Il nous redit avec force que nous sommes tous invités à revenir vers la source de notre fois pour redécouvrir toujours davantage le Christ. Sans ce dynamisme, pas de mission possible. « Il [le Christ] rend ses fidèles toujours nouveaux, bien qu’ils soient anciens : « Ils renouvellent leur force, ils déploient leurs ailes comme des aigles, ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer » (Is 40, 31). Le Christ est « la Bonne Nouvelle éternelle » (Ap 14, 6), et il est « le même hier et aujourd’hui et pour les siècles » (He 13, 8), mais sa richesse et sa beauté sont inépuisables. Il est toujours jeune et source constante de nouveauté. […]Chaque fois que nous cherchons à revenir à la source pour récupérer la fraîcheur originale de l’Évangile, surgissent de nouvelles voies, des méthodes créatives, d’autres formes d’expression, des signes plus éloquents, des paroles chargées de sens renouvelé pour le monde d’aujourd’hui. En réalité, toute action évangélisatrice authentique est toujours « nouvelle ». » Aujourd’hui est l’heure où nous sommes invité à veiller, à attendre, à désirer la visite du Christ dans notre vie. Osons être disponible à cette rencontre. Le Christ échappera toujours à nos certitudes. Laissons nous surprendre par le Christ et faisons de notre cœur un berceau capable d’accueillir l’enfant de la crèche. Avec confiance marchons à la lumière du Seigneur. Serons-nous la reconnaitre ? Soyons prêt à être surpris car l’un sera pris et l’autre laisser. L’un sera pris, saisi par la nouveauté du Christ. L’autre sera blasé et laissera le Christ continuer son chemin. Seigneur je ne sais pas comment je vais vivre ce temps d’attente joyeuse. Ce que je sais, c’est que tu veux me visiter et me renouveler par ta miséricorde. Seigneur je sais que si je te laisse passer sans te laisser entrer, tu ne te décourageras pas et tu reviendras à un autre moment pour me rencontrer. Telle est ta volonté : ne perdre aucun de tes frères les hommes que le Père t’a confié. Que cette lumière qui se lève aujourd’hui guide nos pas durant le temps de l’Avent.  

 

SS François, Exhortation apostolique « Evangelii Gaudium »

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires