Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 22:28

Fra_Angelico._The_Coronation_of_the_Virgin._c._1434-1435._T.jpg

 

Toute l'histoire de Marie est une Visitation. Se laisser visiter, tout un art ! Ouvrir sa maison pour y laisser entrer quelqu'un qui ne vous quittera jamais ! Marie à eu ce génie de savoir ouvrir la porte et de ne jamais avoir peur de celui qu'elle accueillait dans sa vie. La visite est un art pour celui qui entre . Car Dieu ne veut pas seulement passer, il veut demeurer en nous. Dieu n'a jamais aimé l'amour à la sauvette. Son amour se donne et se livre sans aucun calcul. Il est sans retour. En Marie, Dieu a trouvé la demeure idéale. Une demeure où il était sur que tout l'espace serai disponible. Chez Marie il n'y a pas un recoin qui ne soit inaccessible à la présence de Dieu. Elle est en quelque sorte une icône où resplendi la Gloire de Dieu. Cette Gloire c'est d'habiter chez celui qui veut bien accueillir la présence de Dieu dans sa vie. En Marie nul obstacle à cette Présence. Sa vie fut un immense oui à la présence de Dieu. Marie devient ainsi créature et mère, en Jésus, d'un Dieu qui veut s'offrir à tout homme qui veux bien l'accueillir. Marie nous est offerte comme mère pour que son fils puisse naître en chacun de nous. Car Marie s'est tellement laisser façonner par Dieu qu'elle ne retient rien. Elle offre tout. Si elle retient son fils dans ses bras, c'est pour mieux l'offrir à cette humanité blessée et meurtrie par le péché. Contempler Marie c'est voir l'homme tel que Dieu l'a créé. Alors mettons nous à l'école de Marie. Il ne s'agit pas de l'idolâtrer mais à travers elle, de célébrer son Créateur et notre Sauveur. Marie a accueilli l'inattendu de Dieu malgré les risques. Nous aussi soyons attentif lorsque Dieu nous fait signe et soyons prêts à répondre. Bien souvent l'appel du Seigneur nous conduit sur des chemins que nous n'aurions jamais imaginés. Ayons confiance ! Sur ces chemins, il y a le Seigneur qui marche à nos cotés, à notre rythme. Comme Marie, nous sommes invités à être intelligents. « Comment cela va-t-il se faire ? » demande la jeune fille à l'Ange. Nous sommes invités à la suite de Marie à ne pas nous contenter de réponses toutes faites, de formules de catéchisme mais bien à rendre intelligente notre foi. Nous n'aurons jamais fini de comprendre le mystère de Dieu. Osons questionner notre foi. N'ayons pas peur de ce travail car il nous rapproche de Dieu. Mieux nous le connaîtrons et mieux nous l'aimerons en nos frères. Être à l'école de Marie, c'est se mettre en route avec Jésus. Ne pas être à la remorque mais à ses cotés. Être le témoin de son œuvre de Salut. Avec Jésus nous sommes capable de passer de grands cols. C'est ce que fait Marie en allant chez sa cousine Elisabeth. Rien n'est infranchissable avec Jésus. Et pourtant Marie à du passer un col infranchissable : celui de la mort de son fils. Malgré la douleur insupportable de voir son Fils en croix, elle reste debout. Quel mystère ! C'est celui d'un Dieu qui nous veut debout. Avec Dieu nous ne sommes pas enfermez dans une boite de coton. Nous ne sommes pas surprotégés. Dieu désir que nous puissions faire face aux épreuves de la vie et aimer malgré tout. Marie n'est pas une superwouman. Elle a simplement laisser Dieu vivre en elle. Elle a refusé que la haine ou la douleur puissent l'envahir et ne plus laisser un seul espace en elle. Marie n'est pas une sorte de femme aseptisée sans défaut et sans limites. Elle est une femme qui a répondu oui à Dieu avec ses limites et ses fragilités. Un oui qui à pu s'épanouir sur une terre bien préparée où le péché n'a pas eu de prise. Cette terre a été préparé par Dieu mais aussi par tout un peuple. Marie est l'héritière d'une foi multi-séculaire. Nous même notre terre a été travaillée jusqu'à présents pour pouvoir vivre de Dieu dans notre présent. Et vous parents, grands parents, éducateurs comment prenez vous soins de la terres de vos enfants ? Nous avons a facilité le travail de Dieu en vivant nous même l'Évangile. Ce travail c'est de se laisser peu à peu transformer par une parole touchant notre cœur. Sur une parole Marie fait confiance et dit oui. Et quelle réponse allons nous apporter à cette parole ? Lorsque Marie retourne vers Dieu c'est toute l'humanité qui avait perdu le chemin de Dieu qui retourne vers lui. Tout homme est invité à la suite de Marie à dire une seule parole qui lui ouvre le ciel : OUI. Alors vivons dans la confiance sur que tout homme peut dire oui à Dieu lorsqu'il le verra tel qu'il est non comme il aurai pu l'imaginer.

Marie est désormée au ciel, partageant la Gloire de Dieu. Pourtant elle n'est pas absente de notre vie. Dieu nous l'a donnée pour quelle soit notre mère et marche à nos cotés. Alors n'ayons jamais peur de nous tourner vers elle. Elle est le plus sur chemin pour retrouver Dieu lorsque nous nous égarons. Marie apprends-nous à chanter et à vivre ton cantique d'Action de grâce pour que notre vie soit toujours un don que nous recevons de Dieu. « Mon âme exalte le Seigneur, Exulte en Dieu mon Sauveur ».

1

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires

ngassa prosper 14/08/2015 20:25

Merci pour cet article.