Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 11:01

_DSC0218.JPG

 

Aujourd’hui la première lecture (Ac 17, 15.22-18, 1) nous offre deux enseignements pour la mission.

Le premier c’est un peu une porte ouverte que l’on enfonce mais qui l’est bon de réentendre de temps en temps. Annoncer le Christ n’est pas une mission solitaire. Paul s’entoure toujours de collaborateurs, de frères pour vivre sa mission. Nous sommes toujours reliés à une communauté. Paul VI nous le rappelle avec force « évangéliser n’est pour personne un acte individuel et isolé, mais c’est un acte profondément ecclésial. Lorsque le plus obscur prédicateur, catéchiste ou pasteur, dans la contrée la plus lointaine, prêche l’Evangile, rassemble sa petite communauté ou confère un sacrement, même seul, il fait un acte d’Eglise et son geste se rattache certainement, par des rapports institutionnels, mais aussi par des liens invisibles et par des racines souterraines de l’ordre de la grâce, à l’activité évangélisatrice de toute l’Eglise. Cela suppose qu’il le fasse, non pas par une mission qu’il s’attribue, ou par une inspiration personnelle, mais en union avec la mission de l’Eglise et en son nom. » (evangelii-nuntiandi, n°60). Cela vaut pour tous les baptisés-confirmés. Nous n’annonçons jamais Jésus-Christ seuls. Nous sommes toujours reliés à l’Eglise où l’Esprit Saint agit et inspire ses membres.

Le deuxième enseignement : la liberté. Paul à beau faire un beau discours, la plupart de ses auditeurs se détournent de lui. Nous devons toujours respecter la liberté de celui à qui nous annonçons la foi. Elle ne se décrète pas, elle s’accueille dans un cœur libre. Comme Bernadette Soubirus nous sommes chargés d’annoncer mais pas de faire croire. Cela appartient à Dieu, c’est l’Esprit Saint qui donne la foi. Il ne faut jamais l’oublier. Nous sommes simplement des éveilleurs de liberté comme l’a si bien exprimé une maman. (link) Nous sommes invités à grandir dans la foi pour l’annoncer. A accueillir d’avantage l’Esprit Saint dans nos vies comme nous y invite Jésus ce matin. « Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. ». Nous pourrons ainsi « rendre compte de l’espérance qui habite en nous avec douceur et respect » (cf 1P 3, 15-16).

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires