Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 21:00

cris-de-joie

L’un dit non et finalement y vas. L’autre dit oui et finalement n’y va pas…. Etranges trajectoires pour ces deux hommes….. Mystère de notre liberté. Ce qui est « sympas » chez Dieu, c’est que l’on peut toujours changer d’avis. Celui qui a dit d’abord non a pu se rétracter et finalement rejoindre la vigne. Le père ne l’a pas rejeté mais au contraire l'a accueilli sans doute avec beaucoup de joie. Car la vigne dans la bible est le symbole de la joie puisqu’elle donne le vin qui réjouit le cœur de l’homme. La vigne c’est aussi Israël qui normalement est le sujet de la joie de Dieu. La bible nous dit que Dieu « chéri sa vigne ». Il en prend soin même si parfois il doit la nettoyer car il veut ce qu’il y a de meilleur pour elle ! C’est que nous rappelle le prophète Sophonie. Alors que le Peuple est asservi par les Assyriens, Sophonie ose ce cri d’espérance : « Crie de joie, fille de Sion, pousse des acclamations, Israël, réjouis-toi, ris de tout ton cœur, fille de Jérusalem » (So 3, 14). Il libère cette joie de croire que Dieu restera indéfectiblement fidèle à sa Parole donnée et à sa Promesse. Alors réjouissons nous aussi car Dieu demeure avec nous malgré les vents contraires Soyons comme Sophonie des prophètes de la joie. Notre monde marqué par tant de grisaille en a besoin ! N'ayons pas peur de venir vers Dieu, de le rencontrer et lui présenter ce qui nous encombre et alourdi notre marche. Notre joie ne sera que plus grande et sans doute celle de Dieu !

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article

commentaires