Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 13:52
undefined
Le voici venir ce jour.
Il va porter sa victoire
Promesse d’une lumière
Qui fend une nuit qui ne veut finir
 
 
Le voici venir Celui qui doit venir
Il est là dans sa fragilité qui n’est pas sans beauté
Puissant qu’il était, le voici vulnérable
Il Vient mais on ne l’attendait pas ainsi
 
Le voici dans sa patrie
Elle n’a que faire du petit
Pourtant retenti son cri
Un cri qui exprime un désir de vie
 
La voici cette vie attendue
Que deviendra cet impromptu ?
Il grandira dans des cœurs ouverts à l’inattendu
Capables de ce laisser transformer par cette venue
 
CF 2007
 
 
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 20:46
En hommage  à mon voisin, je  lui offre les parole d'une chanson de Renaud. undefined
On les appelle bourgeois-bohêmes
Ou bien bobos pour les intimes
Dans les chansons d'Vincent Delerm
On les retrouve à chaque rime
Ils sont une nouvelle classe
Après les bourges et les prolos
Pas loin des beaufs, quoique plus classes
Je vais vous en dresser le tableau
Sont un peu artistes c'est déjà ça
Mais leur passion c'est leur boulot
Dans l'informatique, les médias
Sont fiers d'payer beaucoup d'impôts

Les bobos, les bobos
Les bobos, les bobos

Ils vivent dans les beaux quartiers
Ou en banlieue mais dans un loft
Ateliers d'artistes branchés,
Bien plus tendance que l'avenue Foch
Ont des enfants bien élevés,
Qui ont lu le Petit Prince à 6 ans
Qui vont dans des écoles privées
Privées de racaille, je me comprends

Ils fument un joint de temps en temps,
Font leurs courses dans les marchés bios
Roulent en 4 x 4, mais l'plus souvent,
Préfèrent s'déplacer à vélo

Les bobos, les bobos
Les bobos, les bobos

Ils lisent Houellebecq ou Philippe Djian,
Les Inrocks et Télérama,
Leur livre de chevet c'est Cioran
Près du catalogue Ikea.
Ils aiment les restos japonais et le cinéma coréen
Passent leurs vacances au cap Ferret
La Côte d'Azur, franchement ça craint
Ils regardent surtout ARTE
Canal plus, c'est pour les blaireaux
Sauf pour les matchs du PSG
Et d'temps en temps un p'tit porno

Les bobos, les bobos
Les bobos, les bobos

Ils écoutent sur leur chaîne hi-fi
France-Info toute la journée
Alain Bashung Françoise Hardy
Et forcément Gérard Manset
Ils aiment Desproges sans même savoir
Que Desproges les détestait
Bedos et Jean-Marie Bigard,
Même s'ils ont honte de l'avouer
Ils aiment Jack Lang et Sarkozy
Mais votent toujours Ecolo
Ils adorent le maire de Paris,
Ardisson et son pote Marc-O

Les bobos, les bobos
Les bobos, les bobos

La femme se fringue chez Diesel
Et l'homme a des prix chez Kenzo
Pour leur cachemire toujours nickel
Zadig & Voltaire je dis bravo
Ils fréquentent beaucoup les musées,
Les galeries d'art, les vieux bistrots
Boivent de la manzana glacée
En écoutant Manu Chao
Ma plume est un peu assassine
Pour ces gens que je n'aime pas trop
Par certains côtés, j'imagine...
Que j'fais aussi partie du lot

Les bobos, les bobos
Les bobos, les bobos

 
Repost 0
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 18:59

         La liturgie d’aujourd’hui nous permet de contempler une belle figure de croyant : Joseph, cet homme juste. Joseph est Juste car il observe la Loi de Dieu sans qu’elle ne devienne mortifère pour ses frères. Joseph va appliquer la Loi de Moïse, celle qu’il a reçu de ses pères sans que Marie en soit victime. Pour Joseph, la Loi est d’abord un instrument au service de la vie. Qui se met à l’école de Joseph devient serviteur de la Loi, celle de l’Amour qui relève l’homme blessé et le remet sur le chemin. C’est cette même Loi, qui depuis Jésus-Christ, révèle à l’homme sa véritable identité : celle d’être un fils. Le Juste n’est pas aveugle devant les agissements de son frère mais il est celui qui essaie fidèlement d’obéir à Dieu qui n’a d’autre volonté que la vie de ses enfants. Joseph est celui qui se laisse interpeller et remettre en cause par le Seigneur. Alors qu’il a « formé ce projet », voilà que survient un envoyé de Dieu. Joseph ne parle pas, il écoute. Il se laisse instruire par Celui qui est l’auteur de la Loi. Cette Loi n’est pas édictée par celui qui en vit mais par celui qui donne la Vie. Acceptons-nous qu’un Autre puisse guider notre vie pour quelle deviennent vraiment porteuse de vie ? Etre à l’école de Joseph, c’est être ouvert à l’inattendu de Dieu qui surgit lorsque l’on ne l’attend pas. Des juifs se demanderont « Que peu- il sortir de bon de Nazareth ?». Et pourtant, de Nazareth sortira l’inouï de la raison humaine : Dieu qui se fait homme et qui demeure parmi nous. Avec Joseph, nous sommes invités à accepter que Dieu soit le guide de nos vies pour en faire une réponse d’amour à nos frères. Joseph, tu es celui qui accueille Marie chez toi. Par Marie, tu vas laisser le Seigneur habiter chez toi pour qu’il en face sa maison. Comme Joseph ou st Jean, n’ayons crainte d’accueillir Marie, c’est le plus sûr chemin pour accueillir Jésus comme il souhaite être accueilli.

 

         Joseph, tu n’a pas crains de répondre à l’appel de Dieu, à aller au-delà des apparences. Apprends nous à être vraiment libres. Aujourd’hui, être chrétien s’est poser un choix libre qui va à l’encontre de la mentalité ambiante. Combien de fois sommes-nous interpellés voir moqués lorsque nous affirmons notre foi ? Et pourtant, notre foi chrétienne révèle notre liberté puisqu’il s’agit pour nous de choisir ce qui nous semble le plus fondamental : l’Amour désintéressé d’un Dieu qui veux faire de nous ses enfants. Une telle foi doit nous conduire à l’accueille inconditionnel de toute homme. Je reconnais en toute personne un frère ou une sœur non pas parce que j’ai des affinités avec elle mais parce que je reconnais en elle l’image de Dieu. Cet accueil, Dieu est venu le chercher chez les hommes. Il y a rencontré le des hommes et des femmes qui lui ont dit oui. Ce oui n’a pas été le fruit d’un hasard. Ce oui est le fruit de libertés qui ont osé croire que la destinée humaine n’est pas la mort mais la vie. Les oui de Marie et de Joseph ont ouvert le champ des possibles pour les croyants. Désormais nous pouvons à notre tour dire oui à Dieu jours après jours. Soyons sur d’une chose : nous sommes solidaires les uns des autres dans notre réponse au Seigneur. De notre oui à Dieu dépends l’affermissement du oui des autres croyants. Ensemble nous formons ce Peuple qui réaffirme dans la foi qu’un Dieu existe et qu’il s’est fait l’un de nous pour révéler qui il est : un Père qui aime des enfant au point de ce donner lui-même pour eux.

 

         Joseph, Fils de David, heureux es tu, toi qui donne le Nom de l’enfant à naître : Jésus « Dieu sauve ». C’est cet enfant que nous accueillerons lundi soir.

CF 2007

 
 
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 11:34

undefined
A quatre jours de Noël, nous sentons une joyeuse frénésie. L'empressement de Dieu est à son comble. "Voici mon bien aimé qui vient ! il escalade les montagnes, il franchi colline, il accourt comme la gazelle, comme le petit d’une biche. » (Ct 2, 8). Dieu n’en peut plus d’attendre de venir à notre rencontre pour nous visiter. Il est là derrière le mur, il attend que la porte s’ouvre. Déjà quelques unes se sont ouverte. Marie et Joseph, Elisabeth et Zacharie ont reçu la visite et ils exultent. « Comment ais-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? ». Elisabeth n’est pas la seul à pouvoir laisser monter son Action de Grâce. Dans nos vies nous avons sans doute vécu des Visitations. Le Seigneur est venu à notre rencontre pour nous donner sa Joie. Alors aujourd’hui faisons mémoire de tous ces moments de rencontres fortes que nous avons vécu et nous pourrons alors nous associer à la louange d’Elisabeth.

Cf2007
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 14:23

undefined
           Ta réponse, ô douce Vierge, Adam l’implore tout en larmes, exilé qu’il est du paradis avec sa malheureuse descendance ; il l’implore, Abraham, il l’implore, David, ils la réclament tous instamment, les autres patriarches, tes ancêtre, qui habitent eux aussi au pays de l’ombre de la mort. Cette réponse, le monde entier l’attend, prosterné à tes genoux. Et ce n’est pas sans raison, puisque de ta parole dépend le soulagement des malheureux, le rachat des captifs, la délivrance des condamnés, le salut enfin de tous les fils d’Adam, de ta race entière.

 
 
 

Ne tarde plus, Vierge Marie. Vite réponds à l’ange, ou plutôt, par l’ange réponds au Seigneur. Réponds une parole et accueille la Parole ; prononce la tienne et conçois celle de Dieu ; profère une parole passagère et étreins la Parole éternelle.

 
 
 

Pourquoi tarder ? Pourquoi trembler ? Crois, parle selon ta foi et fais-toi tout accueil. Que ton humilité devienne audacieuse, ta timidité, confiante. Certes il ne convient pas en cet instant que la simplicité de ton cœur virginal oublie la prudence ; mais en cette rencontre unique ne crains point la présomption, Vierge prudente. Car si ta réserve fut agréable à Dieu dans le silence, plus nécessaire maintenant est l’accord empressé de ta parole. Heureuse Vierge, ouvre ton cœur à la foi, tes lèvres à l’assentiment, ton sein au Créateur. Voici qu’au dehors le Désiré de toutes les nations frappe à ta porte. Ah ! si pendant que tu tardes il allait passer son chemin, t’obligeant à chercher de nouveau dans les larmes celui que ton cœur aime. Lève-toi, cours, ouvre-lui : lève-toi par la foi, cours par l’empressement à sa volonté, ouvre-lui par ton consentement. Voici, dit elle, la servante du Seigneur : que tout se passe pour moi selon ta parole.

Saint bernard

Repost 0
Published by Saint Bernard - dans Spiritualité
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 09:55

undefined

            Laurent et Yann, deux futurs « bons pères », qui ont compris le secret de toute fécondité. Les voici plongés dans un sommeil mystérieux. Le Soleil couchant les enveloppe de sa douceur. Surtout, ils vivent totalement l’abandon. Ils s’en remettent aux mains plus ou moins expertes du GPS de notre chauffeur en mal d’itinéraire à rallonge. Voilà nos futurs pasteurs en pleine action, prêts pour une chevauchée fantastique dans la pastorale des pèlerinages. Souhaitons leur bon vent.
 
 
 

Ce soir, dans la chapelle du séminaire Saint-Jean EUDES à Caen, Laurent et Yann vont être institués acolytes par Mgr Stanislas LALANNE, évêque de Coutances et Avranches. Il s’agit d’un ministère institué pour le service de l’autel. L’institution constitue une étape dans la formation du futur prêtre. Rendons grâce au Seigneur de susciter les vocations dont l’Eglise d’aujourd’hui à besoin et n’hésitons pas à porter dans la prière nos futurs prêtres ainsi que les prêtres de nos diocèses.

CF 2007
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:52
« Toute l’assemblée du Peuple se tenait dehors en Prière ». Ce Peuple attend de puis si longtemps la venue de son Messie. Il se demande si son attente va prendre fin. Sera-t-il le reconnaître. Pour l’instemps c’est à Zacharie de reconnaître la visite de Dieu par son envoyé. Le voici sommé de répondre oui à l’improbable. Et pourtant, il connaissait la manière d’agir de Dieu. Plusieurs récits dans la Bible nous montre comment Dieu va au-delà de la stérilité, des chemins sans issue. Avec Dieu tout passage devient possible. Peut être que Zacharie se croyait indigne de la faveur de Dieu, du Don qu’il voulait lui faire. Nous même nous sommes invités à nous familiarisé avec l’agir de Dieu pour pouvoir discerner son action dans nos vies et dans celle ce nos frères. Nous découvrirons alors un Dieu qui veut nous sauver et qui à pris le nom d’Emmanuel « Dieu avec nous ». Laissons-nous habiter par les paroles du psaume 70 : « Sois le rocher qui m’accueille, toujours accessible ; tu as résolu de me sauver : ma forteresse et on roc, c’est toi ».

CF 2007

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 16:00

logo.jpg

Dimanche dernier, je me suis engagé pour la neuvième fois dans la Communauté Réjouis-toi ! de Coutances. Je me souviens encore avec émotion de mon premier engagement qui coïncidé avec mon entrée au Séminaire. La simplicité fraternelle et la joie communicative de la communauté m’ont vraiment encouragé durant mon séminaire. J’y ai puisé des forces pour pouvoir répondre oui. Alors je voudrai simplement remercier le Seigneur de m’y avoir appelé ainsi que les frères et sœurs de la communauté qui m’y ont accueillis chaleureusement.

                     
Voici notre prière d’engagement
 
Seigneur je te rend grâce de m’avoir appeler à faire partie de la communauté Réjouis-Toi qui me fait aimer ton Eglise.
 
En réponse à ton amour, par l’intercession de la Vierge Marie, je désire persévérer dans la prière, l’amour fraternel, le partage avec les plus pauvres et le service de l’évangélisation dans l’Eglise diocésaine.
 
Ensemble, nous te demandons le don de l’Esprit pour tous les frères et sœurs de la Communauté dans la diversité de leurs vocations.
 
Nous te présentons les prêtres et les diacres.
Nous te prions pour les jeunes, qu’ils répondent, dans la joie, à l’appel que tu leur fais.
 

 

 

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 15:38

010319.jpg

L'Evangile d'aujourd'hui nous offre une belle figure de croyant. Joseph est un homme juste. Il demeure fidèle au Seigneur et pourtant il ne veux pas exposer Marie à la rigueur de la Loi. Joseph est juste car, en demeurant serviteur de la Loi, il se met au service de la vie. Son attitude est très éclairante pour
nous. Considérons nous l'Evangile et la loi de l'Egllise comme porteuse de vie pour les hommes d'aujourd'hui ? Notre fidélité à l'Evangile doit nous conduire à être au service de la vie de tout homme quel qu'il soit. Rappelons nous toujours que même derrière un non prononcé au nom même de l'Evangile, il y a un oui pour la vie.

CF 2007

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 11:17
Le Seigneur est présent à nos côtés sur notre chemin. Il nous propose son propre chemin qui est de s'offrir pour nos frères. Le vrai bonheur est de rendre les autres heureux. Ce bonheur demande parfois de s'oublier et de devenir ce  grain qui tombe en terre, qui meurt et finalement donne beaucoup de fruit. En ce temps de l'Avent n'ayont pas peur de prendre le chemin du Seigneur, de suivre ses commandements et alors nous seront "comme un arbre planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt ; tout ce qu'il entreprend réussira" (Ps 1). 

CF 2007
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article