Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 16:14

Lorsque l’on est aumônier de collèges, il y a des incontournables dont la retraite de profession de foi. Inoubliable pour les enfants. Crevante pour les animateurs qui repartent en général heureux d’avoir vu des enfants se transformer pendant les 3 petits jours passés ensemble. En plus si le temps et de beaux paysages sont de la partie, alors là, attention accrocher vos ceintures ! L’Esprit parfois souffle fort comme ce week-end. Comment mettre des mots sur une expérience sans la trahir. Alors je vous offre sous forme de feuilleton un petit échantillon d’images. Pour ceux qui ont déjà vécu une retraite de profession de foi, peut être des souvenir reviendront. La plupart des photos montrent les enfants de dot ou bien flou. C’est volontaire. Permettez moi aussi d'avoir une pensée pour mon voisin ,David , qui est en ce moment en retraite de profession foi dans le même lieu (link). Merci aussi à J-C et à son équipe d'avoir découvert ce chemain (link)



Episode 1

Le
départ et la marche



"Viens mélanger tes couleurs avec moi..."


Devenir des pélerins


Ne pas avoir peur de l'eau

Laisser jaillir l'eau

S'élancer....


Parfois le chemin peut être étroit

Il n'y a pas d'âge pour vivre l'aventure

Admirer la création

Faire des rencontres inatendues

Déjeuner sur l'herbe

Se sentir pousser des ailes !

Suite au prochain épisode....
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 17:02


Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 20:03

 
«Dieu ne nous demande jamais que le oui que nous pouvons donner à ce moment-ci de notre vie.»

Pour découvrir sa vie link
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 10:27

Photo prise... dans le cimetierre de Sideville. Comment s'accorder les faveurs de Saint Pierre....
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 22:00

 

 


Peur de mourir
Avant d'avoir pu chanter
Toute la chanson de ta vie

Peur de partir
En laissant inachevée
Une histoire d'amour manquée

Peur, peur
D'être prisonniers
Peur du temps qui reste
Ou du temps qu'on a gaché

Peur, peur
Oui petite fleur
On est tous ainsi
On a peur

Peur de souffrir
Quand la main qui t'a tenue
S'en va comme elle était venue

Peur de choisir
A la croisée du destin
Le bon le mauvais chemin

Peur, peur
D'avoir tout raté
Pour un mot qui blesse
Un regard qui fait pleurer

Peur, peur
Oui petite fleur
On est tous ainsi
On a peur

De manquer son tour ou son heure
Passer à côté du bonheur
D'espérer sans fin du soleil à l'horizon
Ou de l'eau d'un puits sans fond

Peur de tout perdre
En cherchant à tout garder
Entre deux rêves et deux absences

Peur du silence
Et peur de la vérité
Le coeur au milieu du gué

Peur, peur
D'être abandonnés
Entre ceux qu'on aime
Et ceux qu'il nous faut quitter

Peur, peur
Oui petite fleur
On est tous ainsi
N'aie plus peur

De manquer ton heure ou ton tour
Passer à côté de l'amour
On connaît bien mieux
Ses trésors les plus précieux
Lorsque l'on a peur pour eux...

Peur de mourir
Avant d'avoir pu chanter


Toute la chanson de sa vie

Peur de partir
En laissant inachevée
Une histoire d'amour manquée

Peur, peur
On a toujours peur
De passer un jour
Juste à côté du bonheur

Peur, peur
Oui petite fleur
Et je te connais par coeur

Peur, peur
On a tous si peur
De gâcher sa vie
D'écouter battre son coeur

Peur, peur
Oui petite fleur
On est tous ainsi
N'aie plus peur.

 

Paroles et musique : Yves DUTEIL

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 00:20

Christ est ressuscité, Alléluia
Il est vraiment ressuscité, Alléluia




Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 13:29
Depuis quelques jours me voici vilament agresser dans mon cher pays le Cotentin. Comment a-t-on oser une pareille attaque pour le regard ???? J'exige une enquête pour retrouver le coupable d'une telle forféture ! Voyez ci-dessous l'objet du délit.


Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 08:55


Cet Amour

Cet amour 
Si violent 
Si fragile 
Si tendre 
Si désespéré 
Cet amour 
Beau comme le jour 
Et mauvais comme le temps 
Quand le temps est mauvais 
Cet amour si vrai 
Cet amour si beau 
Si heureux 
Si joyeux 
Et si dérisoire 
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir 
Et si sûr de lui 
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit 
Cet amour qui faisait peur aux autres 
Qui les faisait parler 
Qui les faisait blémir 
Cet amour guetté 
Parce que nous le guettions 
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié 
Parce que nous l'avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié 
Cet amour tout entier 
Si vivant encore 
Et tout ensoleillé 
C'est le tien 
C'est le mien 
Celui qui a été 
Cette chose toujours nouvelles 
Et qui n'a pas changé 
Aussi vraie qu'une plante 
Aussi tremblante qu'un oiseau 
Aussi chaude aussi vivante que l'été 
Nous pouvons tous les deux 
Aller et revenir 
Nous pouvons oublier 
Et puis nous rendormir 
Nous réveiller souffrir vieillir 
Nous endormir encore 
Rêver à la mort 
Nous éveiller sourire et rire 
Et rajeunir 
Notre amour reste là 
Têtu comme une bourrique 
Vivant comme le désir 
Cruel comme la mémoire 
Bête comme les regrets 
Tendre comme le souvenir 
Froid comme le marbre 
Beau comme le jour 
Fragile comme un enfant 
Il nous regarde en souriant 
Et il nous parle sans rien dire 
Et moi j'écoute en tremblant 
Et je crie 
Je crie pour toi 
Je crie pour moi 
Je te supplie 
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s'aiment 
Et qui se sont aimés 
Oui je lui crie 
Pour toi pour moi et pour tous les autres 
Que je ne connais pas 
Reste là 
Là où tu es 
Là où tu étais autrefois 
Reste là 
Ne bouge pas 
Ne t'en va pas 
Nous qui sommes aimés 
Nous t'avons oublié 
Toi ne nous oublie pas 
Nous n'avions que toi sur la terre 
Ne nous laisse pas devenir froids 
Beaucoup plus loin toujours 
Et n'importe où 
Donne-nous signe de vie 
Beaucoup plus tard au coin d'un bois 
Dans la forêt de la mémoire 
Surgis soudain 
Tends-nous la main 
Et sauve-nous.

 

Jacques PREVERT

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 21:09



La journée avait si bien commencé. Pour une fois j’arrives en avance un matin (un exploit !). Je retrouve les confirmands et leur joie de vivre. Nous prenons le temps de la prière puis nous-nous improvisons nez et essayons de reconnaître des odeurs venant tantôt agresser les narines, tantôt les ravirent… Nous regardons aussi de plus prêt les gestes, les rites de la confirmation qui nous rappellent qu’elle est d’abord un don. Et puis chacun prend un temps de désert… Je suis impressionner de voire chacun s’isoler et pendant une demie heure prendre le temps de s’arrêter, de se poser et d’être seul avec sois même et avec Dieu. L’heureux aumônier de l’enseignement public quitte les lieux vers 16h05 ravi d’avoir passé ce temps nourrissant avec des jeunes motivés. Tout va se gâter alors. Je me retrouve face à une barrière de sécurité qui interdit l’accès à ma chère rue Tour Carrée. J’ouvre ma vitre et salue le plus cordialement possible le préposé à la barrière et lui explique que dans une demie heure je dois être dans une chapelle à Equeurdreville pour célébrer deux baptêmes. Rien n’y fait…. « Je veux pas le savoir ». J’essaye alors de prendre un autre chemin. Même réponse impossible de passer : Carnaval. Le Carnaval la veille du dimanche des Rameaux !!!! Inouïe ! Rebelote j’explique au préposé à la barrière que dans 20 minutes je célèbre deux baptêmes et que je dois rentrer chez moi pour récupérer ce qu’il faut pour le baptême. Il m’explique un itinéraire qui me fait repasser devant la première barrière où je me suis heurté à un refus catégorique pour passer. Je lui explique. Le monsieur de la barrière me dit alors « Vous inquiétez pas m’sieur c’est un d’mes gars. Vous lui dites que vous venez de ma part, de la part de Michel, y va vous laisser passer ! ». Je repars donc sans me décourager en voyant tout de même l’heure défiler. Re barrière et finalement passage et je peux prendre mon rituel et le déroulement des baptême. J’arrive ric rac à la chapelle et nous célébrons dans la joie le baptême de Clémence et de Lucas. Pour une fois un chant sympas : « Que chaque Enfant porte sa pierre…. ». C’est toujours un moment heureux que de pouvoir partager un moment de joie familiale tout simple mais tellement sincère…. Il est presque 17h50 et nous signons les registres…. J’arrive à la sacristie pour me préparer à célébrer la messe anticipée des rameaux et voici qu’une furie déboule dans la sacristie et commence à m’incendier de reproches car nous allions avoir… 5 minutes de retard ! Cette dame qui à plus de 70 ans se pleint parce qu’on risque d’avoir 5 minutes de retard à cause de deux sales mioches qui ont eu le touppé d’être baptisé avant la messe par une aumônier de jeunes qui ne peut pas toujours ce plier aux horaires paroissiaux. Quelle tue joie alors que je viens d’accueillir deux nouveaux frères et sœurs…. Je découvre que dans l’Eglise il y a aussi des Tati Danielle…. Il était pourtant moins 10 passé et nous avons commencés à l’heure. Je suis d’ordinaire stoïque mais là j’avoue que je n'étais pas loin d’exploser. La faisant sortir prestement de la sacristie je pu mettre la chasuble et muni de mon rameaux qui n’était pas d’olivier, je me retrouvai devant une belle assemblée pour un samedi soir. Je croisa l’effroi des regards lorsque rameaux humidifié était brandit et lâchait sa rafale d’eau (il ne faut jamais lésiné sur la quantité !!!!). Après 1 heure 10 de célébration, je suis un peu lessivé mais heureux d’avoir pu partager des moments de bonheur…. Je repars avec le sentiment du devoirs accompli et le cœur remplis de ces visages, de ces sourires, de cet affreux bonhomme Carnaval et de cette ….. Tatie Danielle. Et voilà que je me retrouve devant un adjoint de sécurité féminin au milieu de la chaussée, bras en croix (ça ne s’invente pas). Et me revoilà reparti pour un périple très aléatoire dans les rues de Cherbourg pour enfin retrouver mon chez moi. Je hais le carnaval...

 

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 22:40


Vendredi à 10h3O j'accueillerai René sur le parvi de l'Eglise d'Equeurdreville. Jusqu'à aujourd'hui je ne connaissais rien de sa vie. Une rencontre et me voici enrichi d'un caneva tissé par 84 années de vie parsemé d'ombres et de lumières. Ce canevat je le présente au Père qui en fera sans doute un tableau éclatant mettant de la lumière là où il y avait de l'ombre. En tout cas ce soir il y a un grand vide chez une épouse, des enfants, petits enfants et amis. Vendredi, nous allumerons une lumière. Puisse-telle venir rencontrer ces coeurs remplis de doutes et de tristesse. L'espérance Chrétienne n'est pas légère. Elle est lourde de toutes nos questions, nos doutes, nos souffrances, nos nuits. Mais cette lumière un jour Seigneur, je l'espère, resplandira sur tous les visages, de tous ceux notamment affrontés au doute, à la nuit, à la souffrance.
Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article