Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 12:52

undefined
Léon s’en est allé… Discrètement, à son image. Léon était un homme chaleureux avec un regard pétillant. J’aimais le rencontrer. Avec lui il n’y avait jamais une parole médisante mais toujours bienveillante. Il avait l’âme d’un pasteur qui aime les hommes et les femmes que le Seigneur lui confie. Il était le patient cultivateur qui laboure et arpente ses terres pour qu’elles portent le fruit attendu. A Sainte-Mère, il m’annonçait régulièrement des initiatives audacieuses comme la Marche pour la Paix. Il avait le goût pour ce qui naît. Il avait à cœur d’encourager et de stimuler les énergies du renouveau. Il était attentif aux désirs de ses paroissiens et les invitait régulièrement à se mettre en route pour que le Christ soit annoncé aux hommes et aux femmes vivant sur la paroisse. Il était sensible à la vie des personnes du canton. Une de ses grandes joies était de les voir se rassembler pour un temps d’amitié partagée. Avec Léon, on vivait des moments simples mais vrais. Sa curiosité du monde était pour lui un aiguillon qui lui ouvrait d’autres horizons et lui évitait l’empattement du vieux garçon. Car Léon avait aussi l’âme d’un navigateur assoiffé de découvertes. Pour s’en convaincre il suffisait d’évoquer le Tchad ou Internet où il avait découvert une fenêtre ouverte sur le monde. On percevait alors son regard d’enfant qui peut s’émerveiller si facilement.  Léon n’avait pas hésité à partir en Afrique pour offrir sa présence et ses qualités pour se remplir d’un supplément d’âme. Où qu’il fût, Léon aimait les gens… Son cœur n’était pas seulement un organe mais le centre de sa vie. Cet amour de l’homme et de l’Eglise l’a conduit à ne jamais refuser une mission. Jusqu’au bout il a vécu comme le bon et fidèle ouvrier de l’Evangile et de la Paix. Léon tu auras bien touché des cœurs. Ce matin ils doivent être bien lourds. Si ton cœur s’est arrêté en toi, il continue à battre dans bien des vies….MERCI.

CF2008

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article

commentaires