Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 12:06
"Comment une âme aussi imparfaite qu'est la mienne peut-elle aspirer à posséder la plénitude de l’Amour ?... O Jésus ! Mon premier, mon seul ami, que j’aime UNIQUEMENT, dis-moi quel est ce mystère ? Pourquoi ne réserves-tu pas ces immenses aspiration aux grandes âges aux Aigles qui planent dans les hauteurs ?... Moi je me considère comme un faible petit oiseau couvert seulement d’un léger duvet, je ne suis pas un aigle, j’en ai simplement les yeux et le cœur car malgré ma petitesse extrême j’ose fixer le Soleil Divin, le soleil de l’Amour et mon cœur sent en lui toutes les aspirations de l’Aigle… Le petit oiseau voudrait voler vers ce brillant Soleil qui charme ses yeux, il voudrait imiter les Aigles ses frères qu’il voit s’élever jusqu’au foyer Divin de la Trinité Sainte… hélas ! Tout ce qu’il peut faire, c’est de soulever ses petites ailes, mais s’envoler, cela n’est pas en son petit pouvoir ! Que va-t-il devenir ? Mourir de chagrin se voyant aussi impuissant ?... Oh non ! Le petit oiseau ne va pas même s’affliger. Avec un audacieux abandon, il veut rester à fixer son Divin Soleil ; rien ne saurait l’effrayer, ni le vent ni la pluie et si de sombres nuages viennent à cacher l’Astre d’Amour, le petit oiseau ne change pas de place, il sait que par delà  les nuages son Soleil brille toujours, que son éclat ne saurait s’éclipser un seul instant. Parfois il est vrai, le cœur du petit oiseau se trouve assailli par la tempête, il lui semble ne pas croire qu’il existe autre chose que les nuages qui l’enveloppent ; c’est alors le moment de joie parfaite pour le pauvre petit être faible. Quel bonheur pour lui de rester là quand même, de fixer l’invisible lumière qui se dérobe à sa foi !!!..."

 

 
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus de la Sainte Face, L'histoire d'une âme (Ms B [4v°]).

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires

claire 03/07/2008 16:38

Ste Thérèse j'en suis encore aux images....encore un peu de mal à lire.  Heureuse de pouvoir mettre à nouveau un commentaire....et bonjour au voisin aussi (j'ai oublié mes mots de passe et identifiants windows...) s'il n'a pas encore déménagé (j'ai cru comprendre). Claire.

Christophe FEREY 04/07/2008 11:44


Heureux de vous retrouver parmis nous...