Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 00:01

 

 

 

Depuis dimanche dernier, nous sommes invités à nous réveiller. C’est l’heure pour nous de marcher vers Noel. Le programme est le même depuis 2000 ans : la conversion. Jean-Baptiste se fait le porte-voix de Celui qui ne cesse de crier dans nos déserts. Sa voix dépasse les frontières des particularismes religieux. Des pharisiens et des Saducéens viennent pour se laisser bousculer par une voix capable de rompre le silence mortifère des habitudes, des certitudes. Cette voix continue encore aujourd’hui à parcourir notre monde qui peut nous sembler parfois un désert. J’ai peut être une première conversion à vivre aujourd’hui. Notre monde n’est pas un désert, puis que Dieu s’y rend présent à travers ses enfants. D’enfant bien aimé du Père je suis  invité à devenir un disciple de Jésus-Christ. Le baptême que j’ai reçu n’est pas un simple signe mais bien un sacrement qui m’unis à la mort et à la vie de Jésus. Mon baptême n’est pas un ornement pour décorer ma vie. Mon baptême et ma confirmation sont  un moteur. Ce moteur est alimenté par l’Esprit reçu au cours de ces sacrements. Ce même esprit qui ne cesse d’habiter le cœur de ceux qui se laissent prendre par le feu d’un amour sans limite. « Esprit de Sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur ». Nous comprenons alors mieux l’appel pressent de Saint Paul. « Que le Dieu de la persévérance et du courage [réconfort] vous donne d’être d’accord entre vous selon l’Esprit du Christ Jésus ». Cet appel à l’unité s’enracine en cet unique esprit reçu comme un don à faire fructifier. L’unité chrétienne ne se fait pas au prix d’un nivellement des différences. Au contraire notre unité se nourri des différences de chacun. Notre unité c’est une vie de communion où chacun essaye d’accueillir l’autre sans vouloir qu’il corresponde à son propre désir. Un tel appel de Saint Paul m’invite à regarder la relation que j’entretien avec mes proches, ma paroisse, mes différents lieux de vie. Est-ce que je recherche la communion, l’unité dans la différence ? Ais-je le vif désir que mon lieu de vie ne soit pas un désert privé de la grâce de l’Esprit Saint ? Vouloir vivre de l’Esprit du Christ c’est prendre un risque. C’est le risque pris par Jean-Baptiste, par Dieu lui-même. Ce risque c’est de ne pas être accueilli. Bernadette Soubirous ne sait pas découragée face au curé de Lourdes. Sa voix d’enfant a continué de résonner aux oreilles du colosse ensoutané. Cette voix douce et peureuse a réussi à se frayer un chemin à travers l’écorce d’un chêne. Alors si notre cœur est recouvert parfois d’une écorce bien épaisse et bien lourde n’ayons pas peur. La voix de Dieu est capable de tout traverser pour nous rejoindre y compris dans l’obscure nuit de la mort où la voix fait place au cri du souffrant. Dans quelques jours, c’est dans le silence de la crèche que nous serons invités à venir comme des pauvres et des enfants. La voix de Dieu se fera silencieuse pour que nos yeux s’ouvrent et contemplent de quel amour, de quel abaissement Dieu a consenti pour nous relever. Conversion du cœur pour devenir d’infatigables serviteurs de la Parole, de la voix de Dieu. Dans une semaine Alain répondra à un appel, à une voix qui l’accompagne depuis des années. Cette voix va l’inviter à ne jamais se taire mais à annoncer par la parole et sa charité un Dieu qui n’a pas déserté notre Terre. Alors nous même suivons cette voix car elle nous pousse, elle nous fait marcher et pousse l’Eglise à aller de l’Avant, là où est Dieu. Yala ! En Avant !

AMEN

 

Is 11, 2

d’apres la nouvelle traduction de la bible de la liturgie, AELF, 2013

Rom 15,5

Un séminariste qui sera ordonné diacre en vue du sacerdoce pour le diocèse de Coutances et Avranches.

Une des formules arabes préférées de Sr Emmanuelle qui veut dire « en avant ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Homélies dominicales
commenter cet article

commentaires