Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 22:30

images.jpg

 

Mon ange,

 Je te salue puisqu’aujourd’hui on fait mémoire de toi dans la liturgie. En prêtre obéissant au rituel que je suis ; je n’ai pas faillit à mon devoir. J’ai donc célébré la mémoire des « saints Anges Gardiens ». Je dois te faire un aveu. Il ne va sans doute pas t’épouvanter puisque tu sais déjà tout de moi. Je ne te prie jamais et pourtant ce soir je t’ai célébré. Nul scrupule, nul peur, nul appât du gain ne me guidait. Simplement la volonté de faire ce que l’Eglise demandait. Mais quand même…. Ce pourrait-il que Dieu t’ai confié ma pauvre personne ? Mais alors à quoi « sers » tu ? C’est vrai que je n’ai pas eu encore de gros pépins mais quand même j’ai eu ma dose normal d’ennuies… Alors quoi ? Tu dors de temps en temps ou tu m’oublie ?... Je ne vais quand même pas te mettre en accusation puisse que je manque de preuves. Et puis apparemment là où tu crèche on n’y dort pas, on loue. Peut être qu’au fond tu n’es pas mon assurance tous risques. Se serai mal connaitre Dieu, que de croire qu’il puisse nous exonérer de notre responsabilité. Alors quoi ? Peut être es tu là pour protéger ma foi qui parfois vacille tel la flamme ténue d’un cierge. Peut être ne t’ais-je pas remarqué lorsque j’étais sur une ligne de crête, trop heureux d’atteindre le bout sans être tombé dans le gouffre. Alors je n’ai pas pensé qu’une présence pouvait me donner cette force invincible qui refuse la défaite. Seigneur je sais que tu ne viens jamais par hasard alors toi mon ange serais-tu mon hôte sans que je m’en aperçoive ? J’en ai bien peur. Apprends-moi, mon Ange, à reconnaitre, dans ces petits riens de ma vie, la trace si infime d’un passage. Donnes moi de savoir t’imiter dans la louange gratuite et d’être à ton image un visiteur discret, jamais encombrant pour ceux que je rencontre. C’est vrai mon Ange, j’ai rarement l’occasion de te parler alors merci Mère Eglise de me l’avoir permis. Ce soir je veux joindre ma voix à la tienne pour louer le Seigneur pour ces petits riens qui ont émaillés ma journée en disent sa Présence. Apprends-moi à les reconnaitre. Ce soir mon Ange, j’adresse la prière que l’Eglise m’a fait prier ce soir à la messe : «  Guide-nous, par le secours des anges, sur le chemin du salut et de la paix. » (Prière après la communion de la messe des saints Anges Gardiens).

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Spiritualité
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 18:39

images4.jpg

Les mythes sont tenaces. Ils nous poursuivent et traversent les siècles. Parfois l’homme les déforme pour apprivoiser ses fantasmes. Le mythe de la caverne de Platon devient parfois un mythe conspirationniste[1]pour échapper à un monde trop terne. Et Babel revient plus vivante que jamais. Il y a comme une insupportable évidence à gommer. Cette évidence fait parfois peur. Elle effraie. Elle se nomme d’un nom suspect : différence. La différence déroute car elle nous oblige à renoncer à une vie par trop formatée. Elle nous contraint à risquer l’inconnu. Avec la différence nous sommes vulnérables. Il faut apprendre les codes, quitter la sécurité du savoir acquis et intégré. Alors on développe des défenses. On tente de confondre les termes. La différence devient inégalité. Quoi de plus normal que de lutter contre l’inégalité ? Je me joins bien volontiers à ce combat s’il est justement abordé. Or ici on se trompe de combat. La revendication à l’ouverture du mariage aux couples dit homosexuels me semble être plutôt le combat de l’indifférenciation. Je ne peux pas en conscience me joindre à ce combat. Combattre la différence c’est combattre la vie, la diversité. Le mariage n’est pas une question d’égalité mais de différence. Pourquoi vouloir dire qu’une personne à orientation hétérosexuelle serait semblable à une personne à orientation homosexuelle ? Ces deux personnes ont droit au même respect. Au nom de ce respect de la différence chacune à droit d’être protégée socialement. Mais au nom de ce même respect de la différence ont-elles accès à des droits similaires ? La différence ne fait pas des sous citoyens. Au contraire la reconnaissance de la différence enrichit une société au lieu de l’uniformiser à la manière de grande chaînes de restauration ou d’habillement. Assumer ce que nous sommes nous ouvre un accès de possibilité et d’impossibilités. L’homme est marqué par la limite. Il ne peut sans cesse repousser les limites au risque de se perdre et de ne plus être homme. Nous savons où ont mené des philosophies qui ont introduit des notions comme le surhomme…. Mon propos n’est pas un plaidoyer pour une institution en fin de vie. Il se veut au contraire une infime contribution pour le débat qui anime notre société pour qu’elle demeure un terreau qui favorise la différence et non l’uniformité. La différence unie si elle est accueillie dans le respect de sa spécificité. Alors de grâce que le mariage demeure une institution qui signifie l’union de l’altérité absolue : l’union d’un homme et d’une femme. Il ne s’agit pas ici de droits mais d’un miroir qui réfléchit l’image de l’homme qui ne s’accomplit réellement qu’en présence de son Autre. 

« On nous cache la vérité, il doit y avoir un complot derrière tout cela ». 

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans humeur
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 22:11

20120920_173938.jpg

Photo prise aucour d'une rencotre de KT 6ème à Saint Michel.

 

Ou quand 5 mains s'unissent pour former une seule étoile.

 

"Heureux" du groupe Push, chant du caté de la séquence une du parcours Kim et Noé.

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans On a pas des mêtiers faciles
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 21:38

_DSC0118.JPG

Chère Elisa, merci beaucoup. Oui merci beaucoup pour le souci que vous me portez. Peut être avez-vous déjà assisté à l’une de mes célébrations ou bien nous sommes nous rencontrés quelque part pour une préparation ou je ne sais quoi ? En tout cas je suis sensible à votre proposition. Vraiment c’est trop gentil. C’est vrai que parfois je ne suis pas dans une forme olympique. Parfois je suis à cour d’imagination. Je ne trouve pas le « truc » qui fait la différence, c’est vrai. Je peux aussi avoir mal aux cheveux, des fois je m’impatiente. C’est fou le nombre de trucs que je peux foirer parce que j’ai pas vu, pas entendu, pas remarqué… Et vous Elisa vous l’avez bien vu, vraiment merci. C’est vraiment la proposition qu’il me fallait puis que vous me l’adressée perso. Changer de Job voilà une idée qu’elle est géniale ! Je n’y avais pas pensé ! Vous avez sans doute pensé le pauvre, comme il rame, comme il n’est pas à la hauteur. Ça tombe bien ! Je ne serai jamais à la hauteur du Job sinon le patron aurait misé sur un autre. C’est vrai que mon rendement ne correspond pas aux canons des ressources humaines du CAC 40 ou du NASDAQ. Et pourtant toutes ces rencontres, tous ces visage, ces regards, ces sourires, ces fous rires, ces larmes,  cet ineffable qui passe un instant pour dire l’éternité. Gratuité, grâce… Pas de rendement mais un grand vent qui passe. Alors merci Elisa mais après mure réflexion je suis au regret de vous adresser une réponse négative. Mon Job est trop passionnant malgré mes manquements. Un autre fera le reste….

 

PS : faisant suite à un mail reçu dans ma boite avec pour objet : Christophe voulez vous changez de Job ? Publicité pour devenir Franchisé.

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans On a pas des mêtiers faciles
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 13:05

Aujourd'hui nos frères juifs fêtent le nouvel an. Le concile Vatican II nous rappelle avec force que notre foi s’enracine dans l’Alliance entre le Seigneur et le Peuple Elu. « […] l’Église ne peut oublier qu’elle a reçu la révélation de l’Ancien Testament par ce peuple avec lequel Dieu, dans sa miséricorde indicible, a daigné conclure l’antique Alliance, et qu’elle se nourrit de la racine de l’olivier franc sur lequel ont été greffés les rameaux de l’olivier sauvage que sont les Gentils. » (Déclaration Nostra Aetate n°4)

 


Repost 0
Published by Christophe FEREY
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 12:23

 

Pierre est pris de doutes, de questions. Cela fait un moment que nous avons laissé les filets en plant pour suivre un inconnu. Pour quelle récompense ?  Pierre ne comprends pas tout et pourtant il suit malgré tout. Sa suite du Christ n’est pas rectiligne et pourtant il ira au bout de la course. Notre vie à la suite du Christ suit parfois le même chemin que Pierre. Ne nous décourageons pas. Comme Pierre laissons le Christ et l’Esprit Saint nous remettre dans le bon chemin lorsque nous sentons que nous perdons la trace de Celui qui nous a appelés à le suivre.

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:29

 

« Ma colère s’est enflammée contre tes enfants » (Os 8, 5). On aimerai éluder certains passages bibliques. Pourtant ils font partie intégrante de la Révélation divine. Nous rencontrons assez régulièrement la Colère de Dieu dans l’Ancien Testament. Que nous révèle-t-elle sur Dieu ? Sa Colère n’est mentionnée que lorsque la liberté de l’homme est en jeu. Ici, il s’agit de l’idolâtrie. L’idole vous possède alors que Dieu vous libère. Pour Dieu il n’y a rien de plus précieux que notre liberté. Cet amour de la liberté, Jésus le « paya» de sa vie. Notre liberté à ce prix, le prix d’un amour infini. Alors toi Homme, que vas-tu faire de cette liberté ?

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Méditation
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 16:52

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans christopheferey
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:16

images22.jpg

 

 

Regarde le soir dehors, les trottoirs qui s'ennuient,
Le jour est déjà mort, pourtant c'est pas la nuit.
L'heure est à la prudence, aux regards qui s'enfuient.
L'infiniment poli, l'infiniment petit.

Se taire devant les gens,
Se taire devant le temps
On perd la voix à trop parler tout bas.
Se taire impunément,
Se taire évidemment,
La rage est trop loin déjà.

Marcher contre le vent,
Refaire le monde en grand.
Tous derrière, tous derrière et moi devant.
Gueuler comme un dément,
Gueuler comme à l'encan,
Vouloir savoir vraiment.

Est-ce que le bruit rend moins fort ?
Vit-on plus vieux si l'on dort ?
Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce qu'on a forcément tort
D'aimer réveiller les morts ?
Est-ce que le silence est d'or ?

A l'école on m'a dit : ''si tu veux la vraie vie,
Il faut fermer ta gueule et ne pas faire de bruit.
Ne crois pas la fortune, ne crois pas tes envies.
Tu prends ce qui dépasse et puis tu dis merci.''

Merci les boniments,
Merci la vie qui ment.
Je perd la voix à trop parler tout bas.
Gueuler comme un dément,
Gueuler comme à l'encan,
Vouloir savoir vraiment.

Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce que le bruit rend moins fort ?
Vit-on plus vieux si l'on dort ?
Est-ce que le silence est d'or ?
Est-ce qu'on a forcément tort
D'aimer réveiller les morts ?
Est-ce que le silence est d'or ?

Auteurs : Guillaume et Johan Ledoux

Repost 0
Published by Christophe FEREY
commenter cet article
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 10:48

DSC0148

Repost 0
Published by Christophe FEREY - dans Photo
commenter cet article