Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Christophe FEREY
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis  prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE
  • Bonjour, je m'appelle Christophe, j'ai 34 ans et je suis prêtre pour le diocèse de Coutances et Avranches depuis le 10 juin 2007. J'ai été ordoné par Mgr Stanislas LALANNE

Recherche

10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 14:47

Nous retrouvons le Seigneur ressuscité ce matin. Jésus va inviter Marie-Madeleine à franchir un pas dans la foi. Il va l'invité à passer du "mon Dieu" à "notre Dieu". Nous aussi nous avons à faire ce pas. Bien souvent nous voulons mettre la main sur Dieu, l'accaparé pour nous-même. Le Christ nous invite à prier "Notre" Père. Notre Dieu est un dieu sans mesure surtout pas à la notre. Tout homme est son fils en Jésus-Christ. Lorsque nous sommes touchés  par le Ressuscité comme Marie-Madeleine le matin de Pâque, nous sommes envoyés vers nos frères pour l'annoncer. Alors allons proclamer la Bonne Nouvelle !

CF 2007

Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Méditation
commenter cet article
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 09:28
2sistin.jpgLe Christ est ressuscité, Alléluia !
Il est vraiment ressuscité, Alléluia !
Repost 0
Published by FEREY christophe - dans christopheferey
commenter cet article
7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 18:07
Ac 10, 34-43      Ps 117   Cl 3, 1-4    Jn 20, 1-9
 
Nous venons de vivre une semaine au cours de laquelle nous avons suivi Jésus dans ses derniers moments de vie. Il a été arrêté, abandonné, torturé, mis à mort. Hier nous étions plongés dans un silence où tout semblait figé. Le Christ est mort. L’affaire est réglée. Les disciples sont plongés dans le désespoir. Il n’y a plus rien à attendre de ce Jésus en qui on avait fondé tant d’espérance. Et pourtant, on aurai tellement aimé y croire…. La nuit tombe sur le tombeau scellé d’une lourde pierre. Des femmes sont restées malgré tout fidèles. Elles veulent lui rendre un dernier hommage. Marie-Madeleine se met en route de bon matin. Que son pas doit être lourd de tristesse, d’angoisse, d’incompréhension. « Pourquoi la haine a-t-elle englouti l’espoir et l’amour ? » Elle arrive au tombeau. La pierre, qui emmurait tout espoir, a été descellée. Marie-Madeleine se retrouve face à un trou béant. Cette pierre constitue la réponse du Père. A la violence qui se déchaîne sur son Fils, le Père donne la réponse. Celui que l’on croyait abandonné de Dieu, triomphe de notre dernier ennemi : la mort. Le Père nous adresse aujourd’hui un message : le mal ne peut triompher de l’Amour. Tous nos actes peuvent alors prendre sens. La résurrection du Christ est annoncée chaque fois que nous ne cédons pas au mal. Toutes nos actions motivées par l’amour deviennent des annonces de cette résurrection qui donne la vie à tout homme. Le Christ a accepté, pour nous sauver, de visiter tous nos tombeaux. Hier soir Glwadis, Garance et Jean-François ont reçu le baptême. Le Christ est venu enlever définitivement de leur cœur la pierre qui les empêchaient pleinement d’aimer à la manière de Dieu. Il leur a donné de participer dès aujourd’hui à sa mort et à sa Résurrection. Nous mêmes depuis notre baptême, nous ne cessons de mourir à ce qui nous éloigne de Dieu pour renaître à sa vie. Cette pierre qui souvent nous enferme dans le pessimisme, l’angoisse face à l’avenir, au replis sur nous même a été fissurée et ne pourra plus nous maintenir dans la mort.
 
Le disciple qui « a vu et a cru » n’a cessé d’annoncer la Bonne Nouvelle. Fidèlement les apôtres ont rapporté aux hommes tout ce qu’ils ont vu comme nous le rappelle la première lecture de ce matin. Jésus est « passé en faisant le bien ». Cette œuvre d’Amour et de Salut n’a pu être engloutie par la mort. Depuis 2000 ans, des millions de femmes et d’hommes ont l’audace de croire en cette Bonne Nouvelle. Celle-ci projette une lumière nouvelle sur toute vie. Nous ne pouvons plus désespérer de personne. La promesse de Pâques est adressée à tout homme de bonne volonté. Même plongé dans le plus grand abîme, il n’est pas un homme ou une femme qui ne soit rejoint par la promesse de Pâques. Tout homme est appelé à vivre au près du Père. Nous qui sommes baptisés et confirmés nous avons la charge d’être porteur de cette promesse pour tous ceux qui doutent, qui souffrent. Tous nos gestes et paroles doivent être un reflet de cette lumière qui a jaillit le jour de Pâques. Laissons notre cœur être fissuré pour permettre à la lumière de jaillir et d’éclaire nos frères qui ont besoin de cette lumière. La manifestation du Ressuscité est un envoi. A la fin de la messe le diacre vous dira « allez dans la paix du Christ ». Cette formule liturgique, qui nous semble si banale à force de l’entendre, est le parachèvement de toute rencontre avec le Réssucité : il nous envoie annoncer ce que nos oreilles ont entendu, ce que nos yeux ont vu.
Demandons la grâce ce matin d’être de vrais témoins du ressuscité en paroles et en actes comme nous y invite le psalmiste : Rendez grâce au Seigneur : il est bon ! Eternel est son amour ! Qu’ils le disent ceux qui craignent le Seigneur : Eternel est son amour ! ».
Christ est ressuscité, Alléluia !
Il est vraiement ressuscité, Alléluia !
 
AMEN
 
Christophe FEREY
8 avril 2007
 
 
Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Homélies dominicales
commenter cet article
7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 09:20

20040411-v.jpg

Le maître de la vie, prisonnier du tombeau, venez, adorons-le.

 

Antienne du psaume invitatoire du premier office de la Liturgie des Heures du Samedi Saint
Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Spiritualité
commenter cet article
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 17:32
T047904B.jpgUn larron ça n’a pas la vie longue ! Ca finit sur une croix. Faut dire qu’ils l’avaient bien cherché ces deux là. Leur père leur avaient dit : « si tu continus tes frasques, tu sera clouté !». Bon sens paternel ne saurait mentir. Les voilà conduit au supplice. Au lieu d’être deux ils se retrouvent à trois, perchés sur ce fichu monticule. En plus leur voisin d’infortune est bizarre…. Pensez donc, au lieu d’insulter les bourreaux et ces salauds de romains, il leur pardonne ! Il est donc si bête ! Et finalement, si c’était lui qui avait raison ? Tu n’es pas bien ! On te met à mort et faudrait en plus pardonner, aimer ces salauds ! Plutôt crever !!!! Mais on va crever !!!! Et s’il pouvait nous sauver, lui ! Seigneur, je t’en pris souviens toi de moi qu’en tu viendra comme roi. En vérité je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis.
 
Un vendredi, une rencontre improbable. Deux criminels et l’Innocence bafouée. Une humanité refusant le Salut et l’autre l’accueillant. Jusqu’au bout, la vie veut s’offrir à ce qui est mort. Elle ira jusqu'à mourir pour arracher les proies que la mort enserre. Finalement, la dernière parole appartient à l’Amour qui provoque le retournement.
 
Cf 2007
Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Méditation
commenter cet article
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 14:02
christ-en-croix.JPG
                                               Mystère du Calvaire, scandale de la Croix,
                                               le Maître de la terre, esclave sur ce bois !
                                               Victime dérisoire, Toi seul es le Sauveur,
                                               Toi seul, le Roi de gloire, au rang des malfaiteurs !
 
                                               Tu sais combien les hommes ignorent ce qu'ils font.
                                               Tu n'as jugé personne, tu donnes ton pardon.
                                               Partout des pauvres pleurent, partout on fait souffrir ;
                                               pitié pour ceux qui meurent et ceux qui font mourir !
 
                                               Afin que vienne l'heure promise à toute chair,
                                               Seigneur, ta Croix demeure, dressée sur l'univers.
                                               Sommet de notre terre, où meurt la mort vaincue,
                                               où Dieu se montre Père en nous donnant Jésus !
Didier RIMAUD
Repost 0
Published by FEREY christophe
commenter cet article
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 10:43

visuel-pretre.jpg

Bonne fête à tous les prêtres. Merci d'avoir dit oui pour que la vie de Dieu puisse être donnée !

En ce jeudi Saint ayons à coeur de prier pour tous nos prêtres !

Repost 0
Published by FEREY christophe
commenter cet article
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 10:31
eucharistie.jpgSacrement de l'amour, la sainte Eucharistie est le don que Jésus Christ fait de lui-même, nous révélant l'amour infini de Dieu pour tout homme. Dans cet admirable Sacrement se manifeste l'amour « le plus grand », celui qui pousse « à donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13). En effet, Jésus « les aima jusqu'au bout » (Jn 13, 1). Par cette expression, l'Évangéliste introduit le geste d'humilité infinie accompli par Jésus: avant de mourir pour nous sur la croix, se nouant un linge à la ceinture, il lave les pieds de ses disciples. De la même manière, dans le Sacrement de l'Eucharistie, Jésus continue de nous aimer « jusqu'au bout », jusqu'au don de son corps et de son sang. Quel émerveillement dut saisir le cœur des disciples face aux gestes et aux paroles du Seigneur au cours de la Cène! Quelle merveille doit susciter aussi dans notre cœur le Mystère eucharistique!
 
Benoix XVI, Exortation apostolique sur l'eucharistie, n°1
Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Magistère
commenter cet article
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 21:12

"C'est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples" (Mt 26, 18). Le Christ veut s'inviter chez chacun d'entre nous pour y célébrer son oeuvre de Salut. Allons nous être des hôtes accueillant et laisser le maître du repas reffaire nos forces ? Dans quelles dispositions sommes nous prêts à vivre ce temps ?

CF 2007

Repost 0
Published by FEREY christophe - dans Méditation
commenter cet article
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 11:51
cloches.JPG
Les cloches sonnent la bonne nouvelle. 6 mois qu'on l'attendait, tels des orphelins... Le voici enfin  notre évêque !
Prions pour que son ministère sois fécond dans notre bon diocèse.
Mgr Stanislas Lalanne
Né le 3 août 1948 à Metz
Prêtre le 8 novembre 1975 pour le diocèse de Versailles.
Responsabilité
Secrétaire général de la Conférence des évêques de France depuis 2001
Biographie
Fils d'Albert Lalanne ; officier du génie ; et de Mme ; née Martin-Saur.
Etudes
Collège et lycée à Versailles ;
Constantine ; Baden-Baden puis Versailles ;
Grand séminaire de Versailles ;
Séminaire universitaire des Carmes (Paris) ;
Université de Tübingen (RFA) et université Paris IV ;
Diplômes
Maîtrise de théologie et habilitation au doctorat ;
Licence d'allemand ;
IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale) en 1992-1993.

Ministères
Aumônier du lycée Hoche puis de l'ensemble des collèges et lycées de Versailles (de 1975-1980)
Responsable du Service diocésain des aumôneries de l'Enseignement public et aumônier d'étudiants à Versailles (1980-1985).
Secrétaire de la Commission épiscopale de l'Enseignement religieux et directeur du CNER (Centre national de l'enseignement religieux) (1985-1993).
Curé de la paroisse Sainte-Pauline au Vésinet (78) (1993-1994).
Curé de la paroisse d'Élancourt-Maurepas (78) (1994 à 1998).
Directeur du Centre de presse des JMJ en août 1997.
Vicaire épiscopal ; chargé de la pastorale de la communication dans le diocèse de Versailles (1997-1998).
Secrétaire général adjoint et Porte-Parole de la Conférence des évêques de France depuis le 8 février (1999-2001)
Repost 0
Published by FEREY christophe
commenter cet article